Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rechercher : dominique resch

”Son image s'est pyrogravée en moi.”

Un roman sur l'enfance, quoi de plus banal? Et pourtant Dominique Resch, avec Les poules, réussit le tour de force de nous embarquer dans le récit de ses vertes années avec une fraîcheur et une drôlerie revigorantes.413UFIXSWdL._SL500_AA240_.jpg
On commence le roman et  immédiatement  on est embarqué dans cette description drôle et poétique  du monde  familial SANS les lunettes de l'enfant et nous voilà accrochés à l'hameçon de Dominique Resch!  On se laisse balader  avec bonheur dans ces années soixante où la télé commence juste à faire  irruption dans les  foyers : Alors, le soir, ma mère hésitait à se déshabiller devant l'écran et quand ma grand-mère venait chez nous, elle s'habillait en dimanche pour se présenter devant Catherine Langeais et l'armée  française. C'était comme ça. Il fallait le  temps de s'habituer à ces  choses  nouvelles :  les  vedettes de  la  chanson, les speakerines et les chars d'assaut dans le salon." Vous l'aurez compris, il y a un ton Dominique Resch et parfois en le lisant ce premier roman, j'ai pensé aux premiers textes de Jaenada (les parenthèses en moins !), la tendresse en plus car c'est bien aussi de cela qu'il s'agit, la tendresse envers ses deux grands-mères si différentes et la tendresse  pour le petit garçon qu'il était ... Un vrai bon moment et une bonne nouvelle: ce roman n'était plus donné comme disponible mais l'est de nouveau et c'est ici !

Les poules,  Dominqiue Resch, éditions Anota.

Et plein de surpises en rapport avec le livre  : ICI

Lire la suite

C'est qui Catherine Deneuve ?

"...mais je n'ai pas le goût des situations normales. Aussi , je n'échangerais pour rien au monde ma place de guerrier sioux  au pays des bisons fous..."

Ils ont" l'avis tranché facile" les élèves de Dominique Resch, ils manquent de références culturelles (voir le titre), prennent la vie à bras le corps,  et elle ne leur fait toujours de cadeaux la vie, en ont une vision très particulière et c'est ce qui fait tout leur charme. Ils ont aussi la chance d'avoir un prof qui aime les mots et qui sait le leur transmettre, vaille que vaille, avec beaucoup d'humour et de saveur. 41nDHF8KtAL._SL500_AA300_.jpg
On retrouve avec un plaisir jubilatoire les séquences croquées sur le vif d'un prof de lycée professionnel des quartiers Nord de Marseille qui arrivent juste à la fin de l'été pour nous dire que finalement la rentrée ça peut être formidable !

C'est qui Catherine Deneuve ?, Dominique Resch, Autrement 2012, 185 pages pleines d'énergie !

Du même auteur : ici.

...,

Lire la suite

28/08/2012 | Lien permanent

En vrac...

*Une dose de douleur nécessaire, Victoire de Changy,

Premier roman, roman d'amour entre une jeune femme et un journaliste, marié, père de famille, ayant le double de l'âge de son amoureuse. Passion toxique qui se termine par un renversement de situation qui n'a pas su me séduire même si l'écriture est très (trop?) travaillée. Éditions Autrement 2017.victoire de changy,dominique resch

*Le monde entier dans ma classe, Dominique Resch

Dominique Resch le reconnaît lui-même, maintenant que ses élèves savent qu'il écrit des livres les mettant en scène, il est devenu difficile de distinguer les "bons mots" spontanés des autres. D'où le plaisir moindre à lire cet opus.
En outre, utiliser et mettre en scène les défauts, et erreurs de ses collègues (y compris les siens d'ailleurs) n'a pas la même saveur...

Éditions Autrement 2017.victoire de changy,dominique resch

Lire la suite

20/09/2017 | Lien permanent

Le pouce d'un autre

Après nous avoir fait sourire  avec Les Poules, ému avec Pédiluve et bénitier (pas de billet), Dominique  Resch récidive avec Le pouce d'un autre.
Après l'enfance et l'adolescence  voici l'entrée dans lâge adulte, le  premier boulot (surveillant d'internat),  les  études (un peu) ,  les amis (beaucoup). Et les  amours.  mais évidemment le tout passé  à la moulinette reschienne, une moulinette joyeuse et iconoclaste. C'est "toute une faune étrange, entre  deux modes,  punk sur le retour, ex  baba-cool pas encore new wawe et skin en  attente d'un nouvel élan,  tous désespérément plongés dans le magazine Actuel" qui évolue sous nos yeux.pouce_img.jpg

Sans compter un inénarrable  Patrice , tout droit sorti d'une chanson de  Thomas Fersen"A la  fois éléphant rose  avec ses  gros sabots et ami fragile, sous-équipé pour avancer dans la vie (...) un oiseau tombé du nid, ou de nulle  part,  auquel  on s'attache", un ami  un peu bizarre, qui  a l'habitude de vivre nu, ce qui  voudra un souvenir inoubliable  à deux témoins de Jéhovah (et de grands éclats de rire au lecteur !).

C'est tendre  et chaleureux, on retrouve avec beaucoup de plaisir  le style de l'amoureux des mots Dominique Resch, qui sait les faire  sonner comme personne et on passe un excellent moment  entre  rêve d'Amérique latine et réalité nancéenne.

 

Le pouce d'un autreDominique Resch, Editions Anota, 161 pages douces et pétillantes.

Lire la suite

Mots de tête

"Je connais tout.
La superficie du Groenland au centimètre carré près, le poids de l'armure de Bayard au gramme près et le temps de digestion de la loutre des Pyrénées à la seconde près.
Tout.
Je sais absolument tout.
(...)
Tout.

 

Nomal je suis prof."

Il a de l'aplomb , Dominique Resch ! Et ça vaut mieux, pour  ferrailler- à coups de mots- depuis vingt ans avec les élèves d'un lycée technique des quartiers Nord de Marseille, élèves dotés d'une présence d'esprit particulièrement vive. Les mots fusent, les humeurs changent en une fraction de seconde, l'attention varie le lundi matin en fonction des résultats de l'OM...Si victoire il y a , alors le prof peut tout exploiter du vocabulaire sportif, et faire passer dans la foulée les figures de style les plus pointues. En cas de défaite, c'est une autre paire de manche , mais il faut s'adapter. S'adapter, séduire, les prendre à leur propre piège, aller visiter les entreprises les plus improbables et tenir bon quand un gardien de camping veut refouler la petite troupe pour délit de faciès.dominique resch
Mais il y a des compensations : donner des baffes à un policier en toute impunité, être gavé de pâtisseries orientales (et augmenter en conséquence les notes de certains élèves-ne serait-ce pas de la corruption de fonctionnaire ? tss !) , voir un collègue envoyer (très poliment) paître un inspecteur propret, voilà qui récompense de bien des fatigues, non ?
Avec une générosité et un humour inoxydables, Dominique Resch nous fait partager une année scolaire en compagnie de ses élèves plus que dynamiques. Le ton est joyeux et donne la pêche les jours où l'on se dit, comme lui, que l'on aurait dû être fabricant d'archet ...Mais qu'est-ce qu'on s'ennuierait sans nos élèves hors normes !
Pour tous ceux qui rêvent d'être une petite souris pour savoir comment ça se passe en cours...

Mots de tête, Dominqiue Resch, Autrement 2011, 153 pages revigorantes à glisser dans tous les casiers de profs. Mais pas que !

Du même auteur : ici

et ici !

(oui, je suis fan !)

Lire la suite

Mes élèves sont formidables

dominique resch200 perles entendues en classe

 Qu'ils soient prudents comme Hédi , 10 ans s'enquérant : "-M'sieur, si on rigole quand vous vous fâchez, est-ce que vous pouvez avoir le sens de l'humour ? ", pleins de fraîcheur comme Lou, 9 ans "-Ma grand-mère, elle s' habille toujours en noir, mais je ne sais pas si c'est une gothique.", rapporteurs comme Florian , 17 ans "-M'sieur, faites gaffe Lui, c'est un vrai vicieux. Il travaille mais il ne le dit pas.", tous les bons mots recueillis de l'école primaire au lycée nous font bien rigoler !
J'avoue avoir tendance à préférer les réflexions candides des élèves plus jeunes, révélant parfois , involontairement, au passage des indiscrétions sur la vie de leurs parents (ou des difficultés économiques, malheureusement) que celles des lycéens car trop proches sans doute de ce que je peux moi-même entendre : "-M'sieur, vous avez de ces questions !" . Mais je me suis bien amusée et j'ai dévoré d'une traite ce collier de "perles" témoignant aussi d'une belle inventivité langagière et d'un regard souvent aigu sur le monde !

Un petit plaisir à (s')offrir 
 

Mes élèves sont formidables, Dominique Resch, Éditions Autrement 2014  141 pages et des illustrations de Zep. (celle de couverture est particulièrement réussie !)

Lire la suite

C'est jeudi, c'est philosophie

Sur une idée de Chiffonnette ...

ayant subi l'influence de la tentatrice Dominique, j'ai évidemment craqué sur une mine de citations potentielles: Dans un livre , j'ai lu que ...

"Dans un livre, j'ai lu que Schopenhauer se méfiait de la lecture: "Lire c'est penser avec le cerveau d'autrui." Très bien . mais dans ces conditions , lire Schopenhauer, c'est quoi ? "

 

Je ramasse les copies tantôt  !

Lire la suite

La raie au milieu

Les romans de Dominique Sylvain mettant en scène la commissaire à laretraite Lola Jost et Ingrid Diesel, masseuse et effeuilleuse, ne sontjamais aussi bons que quand ils évoquent des lieux de transition. Aprèsle très réussi Passage du désir , voici donc Manta corridor.(Mieux vaut oublier La fille du samouraî que j'avais évoqué rapidement il y a quelques temps).9782878582260
Bravantla canicule , notre improbable duo sillonne la capitale à la recherched'un shampouineur employé au noir dans un  salon de coiffureafricain(!). Dans leur pérégrinations elles vont croiser despersonnages pittoresques et surtout des raies, ces anges de la mer quipeuvent devenir très dangereux.
Petit à petit se brosse donc leportrait de plus en plus complexe du disparu au fil d'une enquête menéetambour battant. Le lecteur assistera aussi à un duel de proverbes(rées ou inventés, peu importe) et goûtera les néologismes del'Américaine , de la commissaire ou de l'auteure. Dominique Sylvain aretrouvé sa verve et c'est avec plaisir que nous attendrons deconnaître les secrets de Manta corridor puisque le livre ne nous les révèle pas tous...

Lire la suite

04/10/2006 | Lien permanent

Au pain sec et à l'eau.

Petit fourre-tout Régals  du Japon et d'ailleurs nous promène du Japon à  Singapour en passant par l'Est de la France  d'où est originaire l'auteure, Dominique Sylvain. Las  rien n'y fait , nous ne salivons pas, l'exotisme  nous laisse de marbre , même la nouvelle où nous retrouvons les sympathiques Ingrid  Diesel  et Lola Jost se  révèle digne du Club des cinq...51a6eweMCgL._SL500_AA240_.jpg
De quoi se mettre au régime sec.

Lire la suite

Guerre sale

"Personne ne sait où est la télécommande pour zapper le chaos."

Un jeune et ambitieux avocat d'affaires, fils spirituel de Richard Gratien, élément essentiel de la Françafrique pour le secteur de l'armement, a subi le supplice du pneu brûlé.
Cet assassinat atroce fait immédiatement écho dans la mémoire de l'ex-commissaire Lola Jost avec celui de son assistant, tué de la même manière.dominique sylvain
Flanquées du dalmatien Sigmund, voilà donc reparties en campagne "les infernales pétroleuses du canal Saint Martin", à savoir Lola et son amie Ingrid Diesel. Il leur faudra néanmoins se résigner à travailler avec l'ex amoureux d'Ingrid, Sacha Duguin, devenu commandant à la Crim'...
L'humour et la virtuosité de Dominique Sylvain parviennent à alléger les coups bas et les manipulations des puissants en tous genres qui ne pratiquent en aucun cas l'art de la guerre de Sun Tzu- livre de chevet d'un des personnages- mais une Guerre sale qui fait fi de toute humanité. L'intrigue est tordue à souhait, sans pour autant devenir incompréhensible . L'auteure est ici au meilleur de sa forme ,multipliant les métaphores ("Quant à moi, je ne suis plus qu'une vieille chose, une mémé gorille avant l'hiver. Le dernier wagon du cirque m'est passé sous le nez, mais je ne m'en suis pas aperçue.")  sans pour autant négliger la psychologie de ses personnages. Un roman qui m'a réconciliée avec Dominique Sylvain et que j'ai dévoré cul sec !

Guerre sale, Dominique Sylvain, Viviane Hamy 2011.

 

Emprunté à la médiathèque.

Lire la suite

Page : 1 2 3 4 5 6 7