Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2016

Antimanuel de littérature

"Ce qui revient à réobjectiver des mots réquisitionnés par la psychologie dominante pour les servir dans nos petites cuisines intérieures, où l'âme repose à côté du lave-vaisselle."(p.193)

Antimanuel donc. Alternatif, non académique, révélant la vision de l'auteur et, on peut le supposer, original voire irrévérencieux. Voici quels sont, à mon avis, les présupposés d'un tel ouvrage.
Le texte de François Bégaudeau respecte-t-il ces critères implicites ?
Si l'on considère que les blagues potaches, l'absence de définitions, la désinvolture et l’utilisation de têtes de turc quasi officielles (Marguerite Duras, Cali), sans oublier l'utilisation d'un salmigondis intellectualisant, sont des marques d'originalité, oui.françoise begaudeau,schtroumpf grognon le retour
Si Bégaudeau s'avère plutôt intéressant quand il analyse des parties de textes( (et on y sent un véritable amour de la littérature) mais cela ne représente qu'une infime partie du texte), il ne m'a guère convaincue dans ses analyses plus argumentatives (qu’est ce que la littérature ? à quoi sert-elle ? ).
 Quant aux  remarques en bas de page de l'éditeur, tentant d'établir une complicité avec le lecteur, elles aussi  m'ont  paru bien lourdes.

Bien indigeste donc.

18/05/2015

Ce qu'il reste d'Alice

"Parfois, il est plus facile d'oublier, mais se rappeler est ce qui fait de nous des êtres humains."

 Le corps d'Alice Salmon, vingt-cinq ans, a été retrouvé dans la rivière. Accident de beuverie, suicide  ou meurtre ?
Un universitaire entreprend de reconstituer la vie d’Alice son ancienne étudiante pour laisser un portrait d'elle , composé de toutes les traces qu’elle a laissés sur internet, de son journal, de ses textos et des témoignages de ceux qui l'ont connue. Une manière aussi de tenter le lever le mystère que constitue  la mort d’Alice, cette brillante journaliste à qui tout semblait sourire.t. r. richmond, schtroumpf grognon le retour
La structure , façon puzzle, ne facilite pas la lecture de ce roman, qui ménage peu de surprises et se contente d'effleurer trop de personnages. La résolution du problème m'a rappelé un roman d'Agatha Christie (dont je me garderais bien de vous donner le titre !). Trop de ressassements de thèmes, des personnages qui m'ont laissée indifférente, bref, un roman qui m'a déçue.

 

Cuné a été plus enthousiaste, clic..

27/03/2015

Les anges aquatiques

"Je n'ai jamais acheté de cochon, car aucun cochon au monde ne pourra jamais me tenir par la main ou rire aux éclats".

Pour les boxeurs, on parle parfois  au mieux de baisse de forme ou carrément de combat de trop. Il en est de même pour ce nouvel opus mettant en scène Malin Fors.mons kallentoft, schtroumpf grognon le retour
L'intrigue est indigente, suant les bons sentiments concernant l'adoption d'enfants étrangers. L'auteur tire visiblement à la ligne pour rendre le nombre de feuillets demandés et le final est digne du grand guignol. à oublier très vite.

10/02/2015

"Papa ou maman " , le film .


Ni l'un ni l'autre.
Ils divorcent tout en s’entendant très bien. Seul problème: les enfants dont personne ne veut.
On pense à "Tanguy "(les parents qui veulent se débarrasser de leurs enfants , mais franchement, on se demande bien pourquoi, les curseurs ne doivent pas être placés au même endroit, qu'ils aillent voir Mommy, on en reparlera) puis ça vire à "La guerre des Rose" (vieux film avec K. Turner et M. Douglas).
ça pourrait être grinçant mais ça trouve très vite court, faute de véritables motivations.
On remarquera que la mère exerce un métier "d'homme": ingénieure, elle dirige très bien un chantier mais la fin tourne en eau de boudin cette tentative de "féminisme".

12/09/2014

Entre mes mains le bonheur se faufile

Un très joli titre jouant sur le double sens de faufiler puisque dans ce roman il est question d’une femme qui décide de vivre son rêve de jeunesse : devenir couturière.schtroumpf grognon le retour
Filant la métaphore, on pourrait dire, hélas, que ce roman est cousu de fil blanc et que d’avance le lecteur prévoit le destin de l’héroïne. Cela ne serait pas gênant, j’accepte d’emblée les règles du jeu dans ce type de roman qui fait du bien si les personnages ne m’avaient pas paru aussi prévisibles. Une déception donc.

Lu dans le cadre du prix Confidentielles.

06/01/2014

La première chose qu'on regarde

Scarlett Johansson frappe un soir à la porte d'un jeune garagiste  français qui ressemble à Ryan Goslin "en mieux". ça tombe super bien car depuis l'enfance le dit garagiste est obsédé par les femmes à forte poitrine.grégoire delacourt,schtroumpf grognon le retour
"On s'attend à la lumière et à la grâce."
et on n'obtient qu'un salmigondis indigeste d'enfances cabossées, de réflexions définitives et grotesques, de personnages vulgaires, de parenthèses informatives (à vocation humoristique ?) où surnagent péniblement  de nombreuses citations de Jean Follain. Sans compter que l'auteur semble avoir coincé le bouton italiques -agaçant au possible-, oublié au passage que les coiffeurs utilisent des ciseaux et que les nains sont obligatoirement petits.
"C'est joli, dit Jeanine Foucamprez. Non, c'est nouille."

Emprunté à la médiathèque.

28/12/2013

Les gens heureux lisent et boivent du café

Un titre qui sonne presque comme une assertion : pour être heureux, lisez et buvez du café. Attirant, donc pour qui remplit ne serait-ce qu’une de ces deux conditions.

En fait, il s'agit d'un café-librairie dont s'occupe vaguement l'héroïne, Diane, avec son meilleur ami, Félix. Elle s'en occupera encore moins après le décès simultané de son mari et de sa fille dans un accident de voiture.agnès martin-lugand,schtroumpf grognon le retour
Diane déprime sévère- on la comprend- et décide de partir là où son mari aurait voulu se rendre : en Irlande. Et là, devinez-quoi, braves gens, elle va se prendre la tête avec son voisin, plus mal embouché tu meurs (euh de mauvais goût mais j'assume !) , diablement séduisant quand même. Bien sûr. Rajoutez par dessus des cuites, un comportement immature en diable, un quiproquo qui prend la forme d'une Irlandaise rivale qui réapparaît juste au moment où..., rajoutez quelques clichés concernant le meilleur ami gay, une héroïne plus tête à claques  qu'émouvanteet vous obtiendrez un roman paru d'abord en version numérique en auto-édition, puis qui, vu le succès , a été repéré par un grand éditeur , été édité version papier et acheté par 18 pays.  Tant mieux pour l'auteure.

Merci à A & F. pour le prêt.

28/08/2013

Los Angeles nostalgie

"Ry Cooder nous offre une plongée noire et musicale dans les bas-fonds de sa ville natale." Dixit la quatrième de couv'.ry cooder,schtroumpf grognon le retour
Totalement restée insensible à ces histoires, totalement extérieure, par manque de références sans doute.

Lu dans le cadre de l'opération On vous lit tout chez Libfly. Merci à Libfly, au Furet du Nord et à l'éditeur !ray cooder,schtroumpf grognon le retour

30/04/2013

La dette

La quatrième de couv' était pourtant alléchante: une histoire d'anciens vendeurs d'armes reconvertis dans la sécurité au Cap se font rattraper par leur passé et doivent payer une dette d'honneur, sous forme de service rendu. Surgit Sheemina, une avocate noire qui commence à les harceler . Les ennuis pleuvent sur nos deux anciens aventuriers.mike nicol,schtroumpf grognon le retour
 Intrigues se succédant en cascade avec baisses de rythme à la clé , multitude de  personnages dont on apprend tardivement s'ils sont Noirs ou Blancs, ce qui est quand même gênant dans le contexte de l'Afrique du Sud, tout ceci nuit considérablement  à la lecture.
Le lecteur devance en outre sans cesse le récit qui est en effet par trop prévisible. Une déception donc.

Merci à Babelio et à Ombres noires.

Roman par ailleurs recommandé par Courrier international.

04/03/2013

Je trouverai ce que tu aimes

"Jusqu'à présent, la mort de Betty avait masqué la façon dont c'était arrivé."


Betty, 9 ans  a été renversée par un chauffard. La narratrice, sa mère, revient sur les faits et, émergeant peu à peu de la douleur, en vient à envisager l'idée de vengeance . D'où le titre Je trouverai ce que tu aimes ,complété par Et je te l'enlèverai.louise doughty,schtroumpf grognon le retour
L'aspect psychologique m'intéressait mais j'aurais dû faire attention au bandeau intégré à la couverture: "Une romancière rare, à découvrir absolument" signé Douglas Kennedy. Danger aurait dû clignoter en rouge dans mon esprit !!!
En effet, la narratrice avant de se pencher sur le cas du chauffard, dont le statut du point de vue judiciaire est peu clair, revient sur son divorce qui a eu lieu juste avant l'accident , et ce dans les moindres détails. Une autre intrigue apparaît ensuite en filigrane, bien sordide. Du coup, elle m'a perdue en route. Quelques sondages plus avant ont confirmé l'atmosphère de plus en plus glauque et un enchaînement de péripéties  morbides et bourrées de clichés jusqu'à la gueule... La conclusion s'imposait : inutile de perdre davantage son temps: Louise Doughty n'a pas trouvé ce que j'aimais.