Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2022

Sorcière

Alors qu'un peu partout dans le monde ,des sorcières reçoivent des excuses officielles des autorités pour des supplices inutiles, "A partir des années 60, les mouvements féministes occidentaux régénèrent cette figure ancestrale en l'extirpant de son univers onirique. Elle devient le symbole du pouvoir féminin que redoute la société patriarcale".  alix paré
Alix Paré, dans cet ouvrage s'attache à présenter dans 40 notices des œuvres picturales offrant différentes facettes de cette femme fatale, tantôt séduisante, tantôt effrayante.
Si les explications sont claires et détaillées, j'ai cependant regretté que les œuvres  contemporaines soient si peu représentées et juste mentionnées .  

 

Chêne 2020

06:00 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alix paré

03/01/2022

Rose, de Botticelli à Christo

"Le bleu, l'or et le rose sont de même nature. " Yves Klein

Chair, rose poudré, cuisse de nymphe, incarnat, saumon, parme, vieux rose, bonbon ou fuchsia, le rose se décline en de multiples nuances pour mieux nous séduire. hayley edwards-dujardin
D’abord considéré "comme inférieur, subordonné au rouge tout-puissant dont il ne serait qu' une pâle déclinaison" , il ne sera cité comme couleur à part entière qu'en 1837. Ceci ne l’empêche pas pour autant  de devenir populaire dans la mode...masculine au XVII ème siècle comme le montre, entre autres,  ce portrait d'Henri IV en Mars de Jacob Bunel que l'autrice étudie pour mieux en souligner l'aspect politique car le rose ici modère "l'intensité du rouge", le rend "diplomate".

hayley edwards-dujardin


Ce n'est qu'au XX ème siècle que le rose deviendra une couleur genrée dans la société de consommation.
Ceci étant, Rose balaie surtout un vaste panorama artistique, scindé en deux parties : les Incontournables et Les Inattendus, analysant de manière didactique et fort plaisante 40 œuvres, sans négliger l’aspect historique, géographique voire anecdotique. On se cultive de manière agréable et on prend un bon shot de roses qui donnent la pêche. Un livre à dévorer et à feuilleter tour à tour (car l'iconographie est superbe !) de quoi commencer l'année du bon pied.
Un ouvrage qui donne envie de découvrir les autres tomes de la collection !
Un grand merci à Babelio et aux Éditions Chêne. 

hayley edwards-dujardin

11/12/2019

Artistes femmes

"Les femmes doivent-elles être nues pour entrer au Metropolitan Museum ? "

 

Du XVI e siècle à nos jours, une présentation claire et concise des femmes artistes dont l’œuvre est trop souvent méconnue. J'ai apprécié qu'on ne se limite pas dans cet ouvrage de vulgarisation à tout petit prix (12 euros) aux femmes européennes et/ou américaines.61PUU8pdMNL._AC_UY218_ML3_.jpg
Il n'en reste pas moins que certaines françaises contemporaines sont cruellement absentes (Annette Messager, Sophie Calle, pour ne citer qu'elles...).
Une bonne introduction au format poche qui donne envie d'aller plus loin dans la découverte de la vie et l’œuvre de ces femmes dont pour certaines j’ignorais jusqu'à l'existence.

 

Flammarion 2019, 165 pages. Flavia Frigeri

06:00 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)