Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La maladroite...en poche | Page d'accueil | Kentucky song...en poche »

06/09/2017

Mischling

"Il avait essayé de faire de nous des monstres. Mais, finalement, il était son propre défigurement."

Pearl et Stasha, douze ans,  sontjumelles et, selon la législation en vigueur sous le IIIème Reich , elles sont aussi Mischling, ( d'ascendance partiellement non-allemande , c'est-à-dire, dans la plupart des cas, juive).
Cette double particularité fait qu'une fois déportées à Auschwitz, à l'automne 1944, en compagnie de leur mère et de leur grand-père, elles seront
sélectionnées pour intégrer le "zoo humain" du Dr Mengele.affinity k
Sous des dehors extrêmement policés et souriants, celui qui se fait appeler par ses cobayes "Oncle" va, alors que l'armée soviétique est sur le points d'arriver au camp, séparer les jumelles et prendre la fuite.
Ses jeunes héroïnes utilisent le filtre de la fiction, de l'imaginaire pour survivre aux cruautés innommables qui leur sont infligées et aussi, tentent de manipuler avec leurs faibles ressources, cet "Oncle" monstrueux. Mais c'est surtout le lien indéfectible unissant les jumelles qui leur permet d’affronter le pire.
Alternant les points de vue des adolescentes, le roman relate tout autant la vie dans le camp que le chaos de l'immédiat après-guerre et en cela je l'ai trouvé extrêmement intéressant. Se basant sur une importante documentation , Affinty K réussit le pari d'une fiction à la fois crédible et déchirante, soulignant l'absurdité monstrueuse par exemple d'un match de football opposant détenus faméliques et gardiens, tandis que sur le bord du terrain pique-niquent sans vergogne les familles des dits gardiens.
Un roman que j'appréhendais vraiment de lire mais qui file directement, vu sa force, sur l'étagère des indispensables.

Mischling, Affinity K, traduit de l'anglais (E-U) par Patrice Repusseau, Actes Sud 2017, 362 pages piquetées de marque-pages

Commentaires

Je ne suis pas très partante pour ce genre de livre en ce moment.

Écrit par : Aifelle | 06/09/2017

Je note. On sent que tu as aimé. ;)

Écrit par : antigone | 06/09/2017

Je crois que j'aurais appréhendé de l'ouvrir également. La partie de football ne fait pas envie.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 07/09/2017

SI c'est un indispensable alors... cela fait très longtemps que je n'ai pas lu un roman sur la seconde guerre mondiale, je vais donc choisir celui-ci pour mon prochain voyage dans ce période!

Écrit par : choup | 08/09/2017

Indispensable ? Mais j'ai vraiment peur de la dureté du sujet !

Écrit par : maggie | 09/09/2017

Aifelle, je te comprends tout à fait.
Antigone, une vraie surprise car le thème n'était pas folichon.
Alex,apparemment ce roman est très documenté...
Choup, tiens-moi au courant , please.
Maggie, j'avais le même a priori mais la langue a beaucoup joué.

Écrit par : cathulu | 09/09/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.