Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ces rêves qu'on piétine | Page d'accueil | Tango fantôme »

21/11/2017

Sous la neige, nos pas

" Toute ma vie, je resterais au seuil de ce mystère que certaines personnes, sans qu'on puisse expliquer pourquoi, sont imperméables à la facilité collective de la malveillance. Cette méchanceté générique des hommes, avec ses mille bras bornés, à accrocher l'inerte et le vivant dans les convoyeuses à chaînes des abattoirs méthodiques, elle n'a pas prise sur eux. Lucien était un brave homme, un phoque blanc, un mouton noir."

Août 1983, une jeune institutrice, Esther et sa petite fille,  Juliette,tout à fait ignares de l’âpreté de la vie quasi moyenâgeuse qui les attend, viennent s'arrimer sur les hauteurs de la Margeride en Lozère.
Une trentaine d'années plus tard, Esther revient sur cette expérience et sur ses conséquences, aussi bien pour ces deux ex-citadines que pour les habitants du village qui les avaient accueillies et protégées, sans qu'elles s'en rendent vraiment compte.laurence
Personnalités atypiques, Esther et Juliette vont pouvoir donner libre cours à leurs "sauvagerie" dans cet espace de liberté où pourtant le monde de la ville va les rattraper.  Elles découvriront aussi  les beautés de la nature et les qualités humaines des habitants du village.
Si je n'ai pas été totalement séduite par le côté "noir" du roman, j'ai été totalement enthousiasmée par la langue de l'auteure et sa manière, tantôt lyrique, tantôt plus rude, de décrire la nature et les animaux. Une magnifique découverte !

Dans la neige, nos pas. Laurence Biberfeld, Éditions La Manufacture des livres 2017

Déniché à la médiathèque.

 

Commentaires

Déscriptions de la nature et des animaux, je ne suis pas tentée. Le côté noire m'attirait, mais tu n'es pas convaincue.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 22/11/2017

Dommage, Alex :)

Écrit par : cathulu | 26/11/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.