Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ariane...en poche | Page d'accueil | Rome en un jour...en poche »

21/06/2019

Idaho...en poche

"Ce lent effacement, cette ligne blanche traversant l'obscurité de la mémoire de Wade, voilà ce qu'Ann suivra toute sa vie durant. Et à n'en pas douter, ce la mènera jusqu'aux porte de sa propre prison secrète."

Une jeune femme, Ann,  a épousé un homme plus âgé , Wade qui a été au cœur d'un drame familial neuf ans auparavant.emily ruskovich
La mémoire de son mari s'efface peu à peu et Ann prend en charge , via des bribes de souvenirs, cette tragédie, cherchant encore à retrouver l'une des filles de Wade, qui s'est enfuie le jour où tout a basculé.
N'importe quel autre auteur aurait fait de ce récit un roman cousu de fil blanc, avec toutes les étapes obligées au programme, facilitant ainsi la tâche de son lecteur.
Emily Ruskovich, dont c'est ici le premier roman, contourne tous ces écueils et ne donne quasiment jamais d'explications à son lecteur, ce qui ne m'a jamais frustrée car la vie nous offre-telle toutes les solutions aux énigmes qu'elle nous inflige ?
J'y ai surtout la volonté d’établir un pont entre deux femmes que tout aurait dû opposer et la découverte d'une magnifique écriture qui sublime tous les paysages décrits. Un grand coup de cœur.

Gallmeister Totem 2019, traduit de l’américain par Simon Baril.

 

Cuné m'avait donné envie. Clic.

Commentaires

Ma soeur me l'a offert l'année passée et j'avoue que je ne l'ai pas encore lu. J'en ai lu du beaucoup de bon, mais aussi du moins bon. Pour l'instant, je suis accaparée avec le mois anglais ;-)

Écrit par : lewerentz | 23/06/2019

Je n'ai pas été convaincue par ce roman alors que j'aime souvent les livres de chez Gallmeister.

Écrit par : krol | 23/06/2019

Je vois qu'il ne laisse personne indifférent, ce roman ! Il me fait encore un peu peur, mais je finirai bien par y venir. Rien à voir, mais je n'aime pas les couv' des livres de poche chez Gallmeister et celle-ci me plaît encore moins que les autres.

Écrit par : Melanie B | 24/06/2019

Lewerentz, attends le bon moment, donc !
Krol, j'ai apprécié que tout ne soit pas dit.
Melanie, les couvertures piquent les yeux, oui. Les couv des poches autrefois étaient trop discrètes, ils finiront bien par trouver un juste milieu.

Écrit par : cathulu | 24/06/2019

Oh, moi j'avais adoré ... un roman qui m'a fort marquée. et je trouve les deux couvertures, poche et GF, très jolies !

Écrit par : Christelle | 25/06/2019

Dans ma PAL et j'ai prévu de le lire cet été (et pour ma part je trouve les couvertures poche Totem magnifique, comme quoi les goûts et les couleurs ;0)

Écrit par : L'or rouge | 27/06/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.