Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2017

Juste quelqu'un de bien

"J'ai enchaîné les mecs sans réfléchir, j'ai gagné pas mal d'argent sans avoir l'impression de me fatiguer...Et puis soudain, la machine s'est grippée."

Bérénice, trente-quatre ans, a mis fin à une liaison sans saveur, mais ne tombe pas amoureuse pour autant. Elle  ne parvient plus à écrire une ligne de romance historique, ce qui est pourtant sa raison d'être , bref rien ne va plus.
Aidée par une mère et une grand-mère hautes en couleurs, ainsi que par une amie très chère, elle va enfin poser les questions nécessaire concernant son père et se décider à apprivoiser Aurélien, un homme dont elle est tombée amoureuse ado mais qui s'obstine à ne pas la reconnaître...angéla morelli
 S'inspirant d'une nouvelle de Stefan Zweig, "Lettre d'une inconnue", Angéla Morelli tire parti à merveille de l'idée de cet homme qui ne reconnaît pas celle qui l'aime. Ses personnages principaux ou secondaires sont croqués à ravi ,plein de petits détails les rendant immédiatement vivants et attachants. On est loin de l'hystérie qui règne parfois dans les romances survoltées qui croient ainsi se donner du rythme.Ici les personnages sont plus posés, parfois empreints de gravité, sans pour autant plomber le roman car l'humour est toujours présent.
On se glisse avec plaisir dans ce cocon douillet de l'impasse pavée et fleurie où vivent des artistes, on pousse le sourire aux lèvre la porte du Va comme j'te pousse, bar qu'on rêverait de fréquenter, bref on passe un délicieux moment, plein d'émotions et de fantaisie.
Ce nouveau roman d’Angola Morelli est une petite merveille !

Juste quelqu’un de bien, Angéla Morelli, Editions Harlequin 2017, 331 pages qui se tournent toutes seules.

14/03/2015

L'amour est dans le foin

Même si le titre de cette romance n'est pas sans évoquer celui d'une célèbre émission de téléréalité (et hop , vous voilà pour la journée à susurrer dans votre tête, la chanson sirupeuse qui l'accompagne, ne me remerciez pas), L'amour est dans le foin ne met pas son héroïne, juriste et accessoirement sublime, aux prises avec un agriculteur mal dégrossi.angéla morelli
Non, la belle qui a promis à ses amies de passer un mois de juillet dans la campagne picarde, à deux pas de la mer, (pas du tout son biotope) à faire le point sur ses amours et à ne surtout pas craquer sur un homme, va devoir faire face à deux hommes tout aussi craquants, chacun dans leur genre.L'un est un néo-rural ,ma foi fort séduisant, l'autre un entrepreneur mal embouché mais aux pectoraux bien dessinés et aux "yeux d'orage"... Craquera ou pas ?
Le roman, s'il respecte les lois du genre, se permet aussi de jolis écarts et beaucoup d'humour, parfois vachard. Le récit cavale à toute allure et on lâche pas d'une semelle cette quadra dont le portrait est très bien brossé. Un petit plaisir à consommer sans modération !

Saxasoul a aussi aimé !

Coup de projecteur chez Stephie !angéla morelli

17/12/2013

L'homme idéal (en mieux)

"Si tu es sarcastique, je suis rassurée, c'est que tu n'es pas à l'article de la mort."

Entre sa fille, ses copies, sa copine libraire chez qui elle squatte, Émilie, 35 ans, n'a pas une minute à elle. Elle trouve quand même le temps de siroter des cocktails aux noms évocateurs (je vous laisse le plaisir de les découvrir !) avec ses copines aussi délurées qu'elle et de débattre avec elles de celui qu'elle vient de rencontrer, Samuel Winterfield. Craquera ou pas ? Mais voilà que son ex, Diego, sentant le vent tourner, décide de faire le siège de celle qu' il avait quittée...angela morelli
Haute en couleurs, pétillante, Émilie est une jeune femme ultra attachante qui a un système de classement de livres bien à elle, un appétit de vivre qui fait plaisir à voir et un humour sans faille ! On ne peut qu'aimer ce personnage qui semble avancer tambour battant mais qui révèle aussi bien des failles. Mais notre Émilie est loin d'être une sainte n'y touche (manquerait plus que ça à notre époque !) et cela nous vaut quelques scènes waouh qui savent être précises sans tomber dans le ridicule ou le vulgaire. Du grand art !
Angéla Morelli sait créer un univers bien à elle, sa narration est fluide, dynamique, bourrée d'humour et saupoudrée de quelques jurons qui ont fait mes délices par leur originalité Comment ne pas craquer  ?!

Dévoré d'une traite, un coup de cœur !

Le billet aussi enthousiaste de Cuné qui a eu la chance de participer à la création !

Du même auteur : clic !

22/09/2013

Taguée...je fus !:)

 Honte à moi, j'ai laissé d'autres tags prendre la poussière et sombrer dans l'oubli ! Pardon à celles que j'ai ainsi laissé tomber !

tag à tag à tag aïe aïe aïe

 

 The Versatile Blogger Award mode d'emploi :
 
1. Rédiger un billet dédié : dont acte.
 
2. Remercier la personne qui vous a distingué(e) : n'ayant jamais reçu de décorations, même sportives, j'apprécie tout particulièrement de recevoir cette distinction, d'autant plus qu'elle m'a été attribuée par Tasha, qui nous revient enfin ! Une blogueuse qui affiche en bannière une photo de Musidora dans les Vampire de Louis Feuillade ne peut être que remerciée  !
 
3. Évoquer 7 petites choses vous concernant :
 
 * Aujourd'hui, c'est officiellement l'automne, ma saison préférée. On peut enfin remettre de bon gros pulls, fouler les feuilles mortes et se réchauffer au coin du feu avec thé et bons bouquins.
Pour rester dans le sens littéral de versatile, j'ai donc décidé ici de célébrer quelques autres petits changements que je n'aurais jamais cru pouvoir arriver :

 *-que j 'adorerais un jour Que je t'aime, sisi, la preuve, interprété par Guillaume Gallienne, cela devient digne de la comédie française. La preuve ? Clic ! En bonus, on peut même se faire un petit karaoké en version japonaise...

*- que je glisserais dans mon sac un livre de la collection Harlequin. Mais attention par n'importe lequel, celui présentant les lauréats du concours Nouveaux talents. Tout ça parce que j'avais hâte de découvrir le texte écrit par Angéla Morelli (clic). Angéla qui , comme Shiva,doit posséder plusieurs bras pour tag à tag à tag aïe aïe aïearriver à bosser, traduire, écrire , bloguer et... vivre tout simplement ! Son texte est une petite merveille d'humour et de tendresse !  Angéla parvient à créer dans sa nouvelle un univers des plus douillets et crédibles  où l'on aurait envie de se glisser ! Un texte qui donne juste envie d'être vite à Noël, Sous le Gui ! En plus, la couv' est superbe !

* que grâce à Cuné je lirais davantage de BD (pas forcément chroniquées ici) et me mettrais à visionner des séries en V.O. Merci de m'avoir mis le pied à l'étrier !

* que je me réveillerais à 5 h 45 , juste pour entendre Colombe Schneck m'hypnotiser une fois sur trois et me donner envie de me précipiter dans une librairie.

*que je renouerais avec le plaisir du bain moussant, grâce à celui de L'Occitane, une mousse toute légère et une odeur de lavande  présente juste ce qu'il faut, rien de tel pour se détendre ! (remarque non sponsorisée !)

* que, matin et soir, je porterais un accessoire recommandé par Karl Lagerfeld himself; pour promener le chien à la campagne, rien de tel.tag à tag à tag aïe aïe aïe,angéla morelli

4. Nommer quinze blogueurs que vous appréciez : plein de mes chouchoutes ont déjà été nommées, alors Antigone, Clara, Cuné, Kathel, Keisha, Ptitlapin, Un autre endroit, c'est à vous ! Si vous avez envie et si vous n'avez pas déjà été taguées !

5. Les prévenir par un petit message…