Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe | Page d'accueil | Le fight club féministe /manuel de survie en milieu sexiste »

07/03/2017

Dans l'atelier de l'écriture on n'apprend pas à nager par correspondance

Vieux routier de l'écriture, jean-Noël Blanc se penche ici sur tous les problèmes qui se posent à l'écrivain en devenir .
De manière imagée, avec des titres de chapitres humoristiques et/ou intrigants ("Le goût du protège-dents, "Affûter un couteau"...), il nous livre des réflexions et des conseils, émaillés de citations et d’exemples, hélas pas toujours sourcés, même quand il s'agit de ses textes.jean-noël blanc
Chaque chapitre se termine par des exercices concrets, souvent jubilatoires, comme supprimer tout ce qui nous paraît inutile dans les texte d'un auteur qu'on n'apprécie pas (il n'en saura rien, confie malicieusement Blanc).
Aucune recette pour se faire éditer, l'auteur reste pragmatique et évoque les aléas de l'édition, mais une découverte fort intéressante des coulisses de l'écriture pour les curieux ou ceux qui aiment simplement écrire sans pour autant se prendre pour de futurs grands écrivains.

Jean-Noël Blanc, éditions Thierry Magnier 2017, "Un magasin de bricolage pour ceux qui ont envie de tâter de l'écriture" de 195 pages qui se dévorent presque comme un roman !

Commentaires

Tentant !

Écrit par : Noukette | 08/03/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.