Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Maudits mots | Page d'accueil | Les chemins de la haine »

22/03/2018

Sofia s'habille toujours en noir

"Elle m'avait dit un jour qu'elle avait un seul et vrai talent, celui de savoir reconnaître le moment où les choses s'achèvent."

Alors que sa mère se rêve à l'horizontale -sur elle plane l'ombre de Sylvia Plath- Sofia est d'emblée dans la verticalité, la lutte. Ainsi, enfant, perdue dans un magasin flanque-telle une gifle à sa mère pour la peur qu'elle avait eue, ou bien affirme avec aplomb dans une rédaction qu'elle ne connaît pas son père, manière de signaler à ce dernier qu'il est trop souvent absent de la maison.paolo cognettti
Ce caractère bien affirmé et la manière dont Sofia évolue, nous les découvrons au fil de chapitres où elle ne tient pas forcément le rôle principal, dans une chronologie bousculée qui ne perd pourtant jamais son lecteur en route et éclaire -ou laisse volontairement dans l'ombre, certains aspects de sa vie. Au lecteur de combler les vides à son gré.
Ce portrait-mosaïque, fait aussi la part belle à  la mère et la tante de Sofia, personnages hauts en couleur, chacune à leur façon. Vite, faites-vous une nouvelle amie, découvrez Sofia !

Paolo Cognetti, Liana Levi Piccolo 2018, 213 pages aux mille tonalités qui filent sur l'étagère des indispensables !

Traduit de l'italien par Mathilde Bauer.

Commentaires

J'ai d'abord "Huit montagnes" à lire dans ma PAL, mais je note celui-ci aussi, je le vois qui me nargue depuis quelques jours en librairie.

Écrit par : Aifelle | 22/03/2018

On voit beaucoup cet auteur sur les blogs et les tables des libraires, je serais plus tentée par celui-ci et cette Sofia qui semble avoir de la ressource.

Écrit par : Moustafette | 22/03/2018

Très tentée par le pitch que tu en fais, et tes étagères !! ;) Je note.

Écrit par : Antigone | 02/04/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.