Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le 1 Hors-série; 11 histoires de séduction | Page d'accueil | Les hordes invisibles »

20/06/2018

#JournalD'irlande #NetGalleyFrance

 "Ce qui s'installe, se crée entre deux membres d'un couple qui a longtemps vécu ensemble, c'est autre chose que la tendresse. C'est , je crois une peur commune de la mort : de la mort de l'autre, plus que de la sienne."

Blandine De Caunes souligne à juste titre dans sa préface que l’œuvre de sa mère a commencé par la publication du célèbre Journal à quatre mains (rédigé avec Flora Groult) et qu'elle se clôt donc suivant la volonté de la défunte par l'édition de ces Carnets de pêche et d 'amour allant de 1977 à 2003.benoîte groult
Le sous-titre de ce journal indique bien les deux thèmes principaux de ce texte et la place prépondérante accordée à la passion pour la pêche , place qui, je dois l'avouer, a fini par me lasser.
Par contre, l'analyse ,parfois féroce ,des relations entre  Paul Guimard, Benoîte Groult et l'amant de cette dernière surprendra un peu par son intensité. Certes, la situation était connue de tous les membres de la famille (et des lecteurs des Vaisseaux du cœur  par exemple) mais l'écrivaine se montre sans complaisance envers son mari vieillissant qui ne supporte plus cette situation alors que, dans sa jeunesse il avait allègrement trompé son épouse.
On se sent parfois de trop dans cette lecture, même si la revendication par cette femme âgée du droit au plaisir est un acte qui s'inscrit logiquement dans la démarche de cette écrivaine féministe .

Grasset 2018

Commentaires

Tu me refroidis un peu, là... mais comme ce livre sera entre mes mains via la bibli, c'est sans risque.
Quand je pense que j'ai lu ce journal à quatre mains... ^_^

Écrit par : keisha | 20/06/2018

Quand j'ai appris la publication d'un ouvrage posthume de Benoîte Groult, mon premier mouvement a été de me précipiter dans une librairie pour l'acheter. Mais j'ai renoncé à me le procurer après l'avoir feuilleté. Je ne suis pas du tout intéressée par la pêche, et puis le côté vacheries... Je préfère lire ou relire ses autres textes (il m'en reste encore à découvrir).

Écrit par : Melanie B | 21/06/2018

Je suis tentée. Jamais lu cette auteur.

Écrit par : lewerentz | 23/06/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.