Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Eileen...en poche | Page d'accueil | Comment t'écrire adieu #Rentreelitteraire2018 #NetGalleyFrance »

08/10/2018

Ma dévotion

"C'était ma position dans le monde-j'étais le lieu où tu revenais."

Octogénaires, Helen et Frank se retrouvent par hasard sur un trottoir londonien. L'occasion pour Helen de revenir sur leur histoire, entrecoupée de séparations et marquée par un événement tragique sur lequel Helen a décidé de faire toute la lumière.julia kerninon
Amour, amitié, amitié amoureuse ? Quelle est la nature des liens qui unissent vraiment ces deux créateurs, chacun dans leur domaine respectif ? Si Frank est devenu un peintre très connu n'est-ce pas grâce à Helen qui d'emblée, dès leur adolescence a su les sauver tous deux en s'exilant loin de leur familles respectives ? Elle a su le délester de tout problème domestique , le protéger, mais s'en est-il seulement rendu compte ?
Seule Helen proposera sa version des faits, sans pour autant toujours se donner le beau rôle.
Julia Kerninon explore ici avec subtilité les méandres de la création et les liens complexes qui unissent parfois malgré eux les deux monstres , chacun dans leur genre, dont elle brosse ici le portrait. Un récit empli de ferveur qu'on dévore d'une traite.

Le Rouergue 2018

Commentaires

Le seul titre que j'ai lu de Julie Kerninon m'incite à faire confiance ; je me lancerais bien dans celui-ci.

Écrit par : Aifelle | 08/10/2018

Un billet bien mystérieux sur ce roman.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 09/10/2018

Pour l'instant, j'ai aimé ce que j'ai lu de Julia Kerninon, alors je vous fais confiance à toutes les deux !

Écrit par : Melanie B | 11/10/2018

J'ai adoré "Buvard" !
Et ce que tu dis de celui-ci est très attirant...

Écrit par : BlueGrey | 12/10/2018

C'est fort tentant !

Écrit par : lewerentz | 14/10/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.