Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« #Transcription #NetGalleyFrance | Page d'accueil | #Belle-Fille #NetGalleyFrance »

23/01/2019

Le paradoxe du bonheur

"Comme dans son monde à elle , il n 'y avait pas forcément de règles strictes; parfois, il valait mieux laisser  les situations s'équilibrer d'elles-mêmes. Plus on intervenait, plus on risquait de perturber les variables infinies."

Sur un pont de Londres, un renard va, sans le savoir, rapprocher deux destinées: celle d'une américaine,Jean, fraichement divorcée, biologiste chargée d'observer les goupils qui se sont approprié le territoire urbain et celle d'Attila, ghanéen au nom de guerrier, qui intervient certes sur les lieux de conflits partout dans le monde ,mais en tant que spécialiste du stress post traumatique.
Ils sont solitaires, comme tant d'autres autour d'eux qui œuvrent dans les coulisses de la ville, mais la fugue d'un petit garçon  établira des connexions inattendues et multiples entre des personnages riches d'humanité.
Des loups, des coyotes, des renards mais aussi des perruches effrontées traversent ce roman et , pour certains d'entre eux, la ville de Londres, nous rappelant qu'il nous faut composer avec la nature et non tenter inutilement de la détruire faute de pouvoir la dominer.aminatta forna
Quant aux personnages, on s'attache très vite à eux et des retours en arrière, nous permettent de mieux les comprendre,avec pudeur et émotion. La résilience est au cœur de ce roman, sans pour autant céder à la tentation des bons sentiments, et l'écriture, riche de métaphores et de réflexions pertinentes, nous offre ici un peu bonheur de lecture.
On apprend plein d'informations mine de rien dans des domaines très divers et l'on se sent plus riche d'humanité en refermant ce livre que j'ai trimballé partout le temps de sa lecture, ce qui est un excellent signe !

  Le Paradoxe du Bonheur (Happiness)Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Claire Desserrey, Editions Delcourt 2019, 411 pages piquetée de marque-pages.

Et zou un roman qui fait du bien sur l'étagère des indispensables !

Commentaires

Très tentant !

Écrit par : cuné | 23/01/2019

Oh, je note, il a tout pour me plaire !

Écrit par : Kathel | 23/01/2019

à toutes, un bon gros roman confortable !

Écrit par : cathulu | 23/01/2019

Je le note !

Écrit par : clara | 23/01/2019

Clara, pas de beagle en vue mais ça devrait te plaire, oui ! :)

Écrit par : cathulu | 23/01/2019

Rien à ajouter, on cherche toutes ce genre de romans de temps en temps

Écrit par : keisha | 24/01/2019

Tu as écrit la phrase fatale à la fin, je vais bien être obligée de me pencher sur ce roman ! ;-)

Écrit par : Melanie B | 24/01/2019

Un roman qui fait du bien...tellement nécessaire parfois... Je viens justement d'en lire un, tout doux: Et mon luth constellé d'Ariane Schréder. Beaucoup aimé.

Écrit par : choup | 24/01/2019

Chouette un roman réconfortant ! Je le note !

Écrit par : céline | 25/01/2019

à toutes, un roman réconfortant bien écrit, ça ne se refuse pas :)

Écrit par : cathulu | 26/01/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.