Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La faille du temps | Page d'accueil | J'irai danser (si je veux ) »

12/03/2019

Antonia Journal 1965-1966

"Face à les infimes changements, Franco ne sourcille pas. Il ne voit rien, noyé dans son absence."

En une petite centaine de pages, illustrées de photos en noir et blanc, suffisamment libres d'interprétation, Gabriella Zalapi imagine le journal intime d'une jeune femme, issue d'une grande famille juive cosmopolite, mariée pour de mauvaises raisons à un bourgeois de Palerme qui l'exaspère. Elle ne se rapproche que par éclipses de son fils, Arturo, que lui dispute âprement la nurse chargée de s'occuper de lui.
Plutôt immature, Antonia, par le biais de documents anciens, va reconstituer le puzzle du passé de sa famille et éclairer d'un jour nouveau son attitude.gabriella zalapi
N'ayant eu accès ni à l'amour de sa mère, ni à une véritable éducation, Antonia ne peut que s'émanciper en tombant amoureuse et en fuyant tout à la fois un foyer et une mère toxiques. L'arbre généalogique final nous indique qu'elle serait toujours en vie...
Si j'ai aimé la forme du roman, ses ellipses, son écriture précise et allant droit à l'essentiel, je suis restée plus en retrait face au caractère de l'héroïne, trop évaporée à mon goût, en dépit de l'arrière plan dramatique.

Antonia, Gabriella Zalapi, Éditions Zoé 2019.

Commentaires

Coucou. L'ai lu mais n'ai pas partagé l'enthousiasme de ma libraire. Bises

Écrit par : Ptitlapin | 12/03/2019

On a peut-être trop crié au chef d'oeuvre pour ce petit roman.

Écrit par : Aifelle | 12/03/2019

Je n'apprécie pas non plus quand le personnage principal ne me parle pas.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 12/03/2019

J'ai envie de le lire.

Écrit par : lewerentz | 17/03/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.