Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Agathe | Page d'accueil | Le pouvoir...en poche »

31/08/2019

Dans la mansarde...en poche

"Je sais peu de choses sur Hubert et j'en sais déjà trop. Il me semble parfois un peu indécent d'en savoir autant sur son partenaire."

Huit jours de la vie d'une femme de quarante-sept ans, du dimanche au dimanche, comme une ronde bien huilée en apparence. Son fils aîné a pris son indépendance, sa fille est en vacances à la neige, ne reste donc à la maison que la narratrice et son mari, avocat.marlen haushofer
Leur routine fait partie du "système" que la narratrice a mise en place pour échapper à ce qu'elle appelle ses "pensées de mansarde", la mansarde étant "la chambre à soi" où elle dessine et réfléchit. L'espace où elle prend aussi connaissance des courriers qui arrivent quotidiennement, livrant  de façon morcelée des pages d'un journal intime d'une époque qu'elle estime révolue. Époque lointaine où elle est soudain et inexplicablement devenue sourde, ce qui lui vaudra un exil forcé, en forêt, dans une quasi solitude. Là, elle connaîtra une expérience intense, que chaque lecteur pourra interpréter à sa façon
Petit à petit, nous prenons ainsi conscience de la force souterraine qui anime cette femme et qu'elle annihile consciencieusement, se pliant à des rituels bourgeois auxquels elle n’adhère pas.
Paru pour la première fois en 1969, ce roman pourrait aussi bien se dérouler de nos jours tant il est moderne et embarque son lecteur dès les premières phrases.221 pages piquetées de marque-pages

Traduit de l'allemand par Miguel Couffon. Babel 2019

De la même autrice : Le mur invisible clic.

Commentaires

Beaucoup de rééditions intéressantes en Babel, je viens de terminer Le mur invisible, célébré sur tous les blogs, il était temps que je découvre cette auteure aux romans intemporels.

Écrit par : Brigitte | 31/08/2019

Brigitte, oui, c'est intemporel et chacun peut interpréter à sa façon.

Écrit par : cathulu | 02/09/2019

J'avais beaucoup aimé "Le mur invisible", et ce que tu dis de celui-ci me met l'eau à la bouche.

Écrit par : Melanie B | 03/09/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.