Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Liv Maria | Page d'accueil | Une éducation ...en poche »

15/10/2020

#Lavoyageusedenuit #NetGalleyFrance

"La jeunesse a pris valeur de modèle pour l'existence entière, reléguant ainsi les âges de la vieillesse non à l’idée d'accomplissement mais à celle de surplus, de rebut, voire de non-sens."

Convoquant les créateurs , mais aussi son expérience personnelle, Laure Adler, soixante-dix ans , nous invite à flâner au pays de la vieillesse, plaidant pour une intégration des générations et non une relégation des personnes âgées, comme c'est actuellement le cas. laure adler
Se plaçant dans la lignée des écrits de Simone de Beauvoir, l'animatrice de L’Heure Bleue analyse avec finesse l'arrivée de cet âge de la vie qu'on ne sait vraiment délimiter soi-même mais qui se révèle fort désagréable à première vue. Tout l'art de l'essayiste est de nous convaincre du contraire, utilisant les exemples (entre autres) de Duras, Louise Bourgeois ou Matisse qui ont su exploiter au mieux l'expérience acquise au sein de leur art.
Dans une société vieillissante, une réflexion nécessaire pour des lecteurs de tous âges.

 

 Grasset 2020laure adler

06:15 Publié dans Essai | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : laure adler

Commentaires

Je veux le lire évidemment, même si elle m'agace un peu parfois la dame.

Écrit par : Aifelle | 15/10/2020

Un livre bien sûr repéré! Il devrait arriver à la bibli.

Écrit par : keisha | 15/10/2020

Bof, le sujet ne me tente pas, ou alors dans 20 ans....

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 16/10/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.