Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ce qui est monstrueux est normal | Page d'accueil | Vivre et revivre encore »

29/03/2021

Les pondeuses de l'Iowa

"Tu retrouves un peu le moral, sans plus. Tu aménages ta dépression."

Parce qu'à quinze ans elle a commis un erreur- et subi aussi les aléas de la vie - Janey se retrouve coincée dans l'Iowa . Adieu les rêves d'université, elle se retrouve inspectrice sanitaire pour la Fédération des producteurs d’œufs, aux côtés de Cleveland . Cleveland qui ,un jour ramasse une poule , puis deux, puis ,jusqu’à ce qu'elle décide de frapper un grand coup.31PXt9GnKKL._SX195_.jpg
Ralliant Janey à la défense de la cause animale, les deux femmes vont entrer en contact avec des militants beaucoup plus aguerris et mettre au point la libération de pondeuses subissant d'atroces conditions de vie : "A la  ferme Heureuse des Green , les lumières s’allumaient à quatre heures pile. Elles restaient plantées là. Certaines pondaient. D'autres, prises dans les fils métalliques,  agonisaient. Quelques-unes étaient déjà mortes."
Si ce roman dénonce l'élevage hors-sol et son capitalisme forcené, il n'en reste pas moins qu'il le fait avec panache et inventivité dans la narration et l'écriture, croquant avec délices autant les humains que les gallinacées , êtres sensibles et dotées de capacités insoupçonnées.
Après la lecture de ce livre, il ne nous restera plus qu'à décoder attentivement les indications des boîtes d’œufs, si l'on ne veut plus cautionner ce type de production indigne.

Grasset 2021

Traduit de l’anglais(E-U) par Valérie Malfoy

 

Commentaires

Oh je souffrirais beaucoup à la lecture de ce livre, mais j'ai envie quand même!!! (et j'achète mes oeufs là où il faut, poules en plein air, et parfois on m'en donne, et là je les connais, les cocottes!)

Écrit par : keisha | 29/03/2021

Keisha, ce n'est pas un roman à thèse, mais oui, on apprend pas mal de choses sur la situation des poules "hors-sol". Il y a de grands moments lyriques, des pointes d'humour aussi.

Écrit par : cathulu | 29/03/2021

Le ton a l'air de compenser la dureté du sujet, alors pourquoi pas. Et j'achète mes oeufs en vrac, venant de petits producteurs, je ne participe pas au massacre :-)

Écrit par : Aifelle | 29/03/2021

Bravo Aifelle ! Et les poulettes sont bien moins idiotes qu'il n'y paraît !

Écrit par : cathulu | 29/03/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.