Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2012

Ma tata Thérèse

"...cela sentait le grand bazar, et la maison de cinglés. Mais ce n'était pas Charenton, c'était la rue Larrey, chez tata Thérèse. C'était bien mieux."

C'est une véritable ménagerie qui habite chez tata Thérèse ! Jugez-en un peu : à côté des classiques chiens et chats, on trouve des oiseaux, dont un moineau en liberté et un faisan dans les toilettes, sans oublier un atèle, des chacals, un perroquet et un agneau sauvé de la boucherie ! Tout ça piaille, bêle, se sauve, se perche dans les endroits les plus improbables (sur la pipe du placide tonton Gaston, par exemple) et crée un univers plein de vie , d'humour et d'amour. fabrice nicolino,catherine meurisse
Un paradis pour les neveux, dont fait partie l'auteur du texte, Fabrice Nicolino. Car oui, "Tout ce que tu liras est vrai, je le jure sur la tête de ma tata Thérèse à moi." Le style est alerte et la connivence avec le lecteur, jeune ou moins jeune, est immédiate. On entre de plain-pied dans cet univers disparu, celui d'un Paris où l'on pouvait trouver un agneau au marché.Quant aux illustrations de Catherine Meurisse, elles valent assurément le détour: qui n'a pas vu un faisan trôner sur la lunette des toilettes n'a rien vu !
Un petit bijou qui ne nous laisse qu'un seul regret n'avoir pas eu, nous aussi, une tata Thérèse comme celle-ci pour pouvoir lui claquer la bise !

Ma tata Thérèse, Fabrice Nicolino, catherine Meurisse, éditions Sarbacane 2012, 87 pages pleines de fraîcheur, d'humour,  paradisiaques ! Et zou, sur l 'étagère des indispensables ! à partir de 10 ans, à consommer sans modération et sans limite d'âge !

08/03/2010

Drôles de femmes

Yolande Moreau, Sylvie Joly, Anémone, Amélie Nothomb, Florence Cestac, Michèle Bernier, Maria Pacôme, Tsilla Chelton, Dominique Lavanant  sont de Drôles de femmes rencontrées par Julie Birmant et croquées par Catherine Meurisse.Cela donne un album chaleureux où Julie Birmant se met en scène, donnant à voir l'admiration ou l'amour qu'elle éprouve pour ces femmes hors du commun. Chacune d'entre elles a dû prendre la vie à bras le corps, forcer son destin, lutter contre les préjugés, que ce soit Tsilla Chelton que son éducation ne destinait en rien à jouer Ionesco ou l'inoubliable Tatie Danielle, Anémone, rejetant le système du cinéma français ou Michèle Bernier qui a su imposer à la fois un physique atypique et une pièce , le fameux Démon de midi prenant à rebrousse-poil les discours convenus...51bugS7dIQL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA240_SH20_OU08_.jpg
Anecdotes hilarantes ou confidences se succèdent au fil des rencontres et même si on sent parfois que le courant n'est pas toujours passé avec la même intensité, il n'en reste pas moins que chaque portrait est à la fois respectueux et riche.

A lire et relire, y compris par les plus jeunes qui ne se rendent pas toujours compte du chemin parcouru par les femmes, y compris dans le monde de l'humour. C'est la journée de la femme, les filles, je prends le droit de faire ma féministe !:)

Un énorme merci à Cuné, qui d'autre pouvait dénicher une telle pépite ? !

Drôles de femmes, Julie Birmant, Catherine Meurisse , Editions Dargaud 2010