Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Manger dans ta main | Page d'accueil | La succession »

02/06/2017

Le facteur émotif

"Tourbillonnant comme l'eau
contre le rocher

Le temps fait des boucles"

Bilibo , facteur de profession, s'immisce dans l'échange de correspondance poétique (sous forme de haïkus) qu'entretiennent  Gaston Grandpré et Ségolène. En effet, pour meubler sa vie monotone, il a pris l'habitude d'ouvrir , avant de les remettre à leur destinataire, les rares courriers personnels de sa tournée.
Le jour où Grandpré disparaît devant ses yeux, le facteur va endosser son identité et devenir poète...Cette fable poétique, pleine de fraîcheur , je l'ai d'abord lue de manière distanciée, puis je me suis laissée charmer, surtout pour voir comment l'auteur allait sortir son héros du piège qu'il lui avait tendu et...je n'ai pas été déçue: la forme du poème japonais dictant, d'une certaine façon la fin du récit.denis thériault

Commentaires

J'avais bien aimé le premier volet, alors ce deuxième titre est bien sûr sur ma PAL urgente. Yapluka.

Écrit par : antigone | 03/06/2017

Antigone, c'est le premier violet, le 2 ème vient de sortir :)

Écrit par : cathulu | 04/06/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.