Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un grand merci à tous et toutes... | Page d'accueil | Nuit »

07/08/2017

Les filles au lion

Odelle, originaire des Caraïbes,vit depuis quelques années à Londres, où elle poursuit son rêve de devenir écrivains tout en vendant des chaussures. Le destin va lui donner l'opportunité de travailler comme dactylo dans une galerie d'art pour une femme au tempérament affirmé, Marjorie Quick.
La jeuen fille fait aussi la connaissance de Lawrie Scott, jeune homme charmant en mal d'argent, qui possède un tableau atypique représentant Les filles au lion.jessie burton
Odelle va mener l'enquête et établir un lien entre Marjorie, le tableau et un peintre Andalou des années trente.
Alternant les chapitres se déroulant dans deux périodes historiques, le roman de Jessie Burton fait la part belle au romanesque, multipliant les coups de théâtre .
Si j'ai apprécié la description des sixties londoniennes (l'auteure n'oublie pas de montrer leur racisme décomplexé), j'ai moins été convaincue par certains personnages de la partie pré guerre d'Espagne, trop caricaturaux à mon goût. En outre, je n'arrive pas à comprendre le choix que fait l'une d'entre elle ,mais bon peut être que je réagis avec une mentalité trop contemporaine.

Déniché à la médiathèque.

Les filles au lion, Jessie Burton, traduit de l’anglais par Jean Esch, Gallimard 2017, 484 pages.

Commentaires

La couverture est belle ; mais ton avis ne me donne pas envie de le retenir.

Écrit par : Aifelle | 07/08/2017

Aifelle, je crois me souvenir que Clara l'avait trouvé trop romanesque...

Écrit par : cathulu | 07/08/2017

J'ai beaucoup aimé pour ma part, j'ai adoré tout ce qui se dit sur la création artistique.

Écrit par : Papillon | 07/08/2017

Alors je l'ai beaucoup aimé, sans restriction me semble-t-il, même si j'ai comme toi préféré la partie qui se déroule à Londres dans les années soixante.

Écrit par : Melanie B | 07/08/2017

Papillon, Melanie, peut être en attendais-je trop au vu des louanges qui avaient accompagné son prmeier roman.

Écrit par : cathulu | 07/08/2017

Une lecture que j'avais aimé, avec le mystère du personnage de la vieille dame.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 09/08/2017

j'avais tellement aimé Le Miniaturiste que je le lirai, c'est sûr !

Écrit par : Violette | 10/08/2017

Je n'ai pas accroché au premier roman, Miniaturiste, je passe donc sans remords...

Écrit par : Kathel | 12/08/2017

Violette, Kathel, je ne l'ai toujours pas lu ...

Écrit par : cathulu | 15/08/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.