Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les fantômes du vieux pays | Page d'accueil | Les pleureuses »

25/09/2017

Point cardinal

"Je suis dans une impasse. Comment réunir ma peau d'homme avec la femme que je suis à l’intérieur, ses formes, son esprit, ses désirs ?"

Laurent est heureux en couple avec Solange et leurs deux enfants. Pourtant si "Rien ne dépassait dans [leur] histoire", Laurent va tout faire éclater.leonor de récondo
En effet, il n'en peut plus de ne pas faire coïncider l'homme qu'on voit et la femme qu'il se sent être.
Ce qui est extrêmement intéressant dans le roman de Léonor de Récondo c'est qu'elle choisit de nous montrer les répercussions que cela entraîne non seulement pour son héros, mais au sein de sa famille - et les réactions seront  extrêmement différentes pour son fils et pour sa fille- et de ses collègues.
On pourrait reprocher au texte son manque d’aspérités, tout paraît aller de soi ou presque pour Laurent, mais la romancière a choisi de se situer au moment où le héros a atteint un point de non-retour . Reste à parcourir le  chemin vers le changement de sexe, parcours hérissé d'obstacles en France.
Léonor de Récondo traite avec sa délicatesse habituelle ce sujet  sensible et souligne que si Laurent veut devenir une femme, il m'en reste pas moins un père pour ses enfants et n'a pas perdu perdu ses sentiments pour son épouse. Il leur reste à inventer leur vie...

Commentaires

C'est un sujet de plus en plus traité en littérature ; "les buveurs de lumière" lu récemment aborde aussi ce thème-là.

Écrit par : Aifelle | 25/09/2017

J'ai déjà lu au sujet de ce manque d'aspérités que tu pointes, mais je peux lire ce roman, il est à la bibli. Rien ne presse.

Écrit par : keisha | 25/09/2017

J'avoue que le sujet ne m'attire pas et en plus j'avais été déçue par son précédent, donc je passe mon tour.

Écrit par : Hélène | 25/09/2017

Une amie a eu un avis plus mitigé sur ce roman, j'hésitai à le lire.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 26/09/2017

Aifelle, je surligne donc.
Keisha, il se lit tout seul.
Hélène, Alex, plein d'autres à lire sur le thème :)

Écrit par : cathulu | 30/09/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.