Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La vie secrète des vaches | Page d'accueil | Blood family...en poche »

01/11/2017

Quatuor...en poche

"Nous avançons tous les deux le long de l'abîme comme si tout allait bien, pensa Jochem."

Quatre amis de longue date, évoluant dans le domaine de la culture et de la santé, se réunissent régulièrement pour pratiquer la musique en amateur, histoire d'évacuer le stress de leur travail ou de leur situation personnelle compliquée.

anna enquist

Mais l'irruption dans le dernier tiers du livre d'un élément perturbateur, assez prévisible, va remettre en question cette belle harmonie.
La quatrième de couverture nous précise que nous sommes "dans un avenir proche", "dans une ville, jamais nommée qui ressemble à Amsterdam". Si Anna Enquist nous avait habitués à une peinture psychologique très fine, que l'on retrouve avec plaisir ici, cette volonté de pousser le curseur vers un avenir juste un peu plus lointain n'a en vérité pas grand intérêt. Seule la paranoïa d'un vieil homme, pouvant être mise d'ailleurs plus sur le compte d'une inquiétude bien légitime sur la crainte d'être promis à une mort accélérée s'il quitte sa maison, plutôt que sur la volonté délibérée des autorités compétentes peut nous faire croire à cette volonté d'anticipation modérée.
Quant au "suspense", il n'a guère d’utilité...

Bilan en demi-teintes donc et une légère déception pour une auteure dont j'ai lu tous les romans et nouvelles traduits en français.

De la même autrice :clic

Commentaires

Comme j'ai acheté plusieurs de ses romans suite à tes billets enthousiastes, je vais me concentrer sur ceux que je n'ai pas encore lus et oublierai le nouveau...

Écrit par : Melanie B | 02/11/2017

Melanie, tu fais bien, on peut très bien s'en dispenser :) je suis contente de voir que tu as craqué pour cette autrice !

Écrit par : cathulu | 02/11/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.