Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Blood family...en poche | Page d'accueil | Un loup pour l'homme #MRL17 »

03/11/2017

Le garçon sauvage

"Je la connaissais déjà enfant cette transformation que la montagne provoquait en moi: cette joie d'avoir un corps, l'harmonie qu'il retrouvait dans son élément; cette liberté de courir et de sauter et de grimper comme si les mains et les pieds avaient une vie qui leur était propre, et qu'il était tout bonnement impossible  de se faire mal. C'était aussi un corps sans âge-non plus celui qui, depuis plusieurs hivers, avait commencé à vieillir."

Rien ne va plus dans la vie de Paolo Cognetti, trente ans.Il décide alors de renouer avec son grand amour de jeunesse: la montagne. Parti tout un été dans le Val d’Aoste, sous prétexte de solitude, il va en fait se retrouver, retrouver son corps, les sensations que lui procure le fait d'évoluer sur les sommets, observer la nature, les animaux sauvages. Il va aussi se rendre compte qu'il a besoin des autres car depuis l'enfance , il se cherche un modèle.paolo cognettti
L'écriture de Paolo Cognetti est en apparence très simple, sans effets, mais elle dégage une harmonie sans pareille. Un grand sens des ellipses, la confiance en la capacité du lecteur à combler les vides volontaires font que tout égocentrisme est évacué et peut laisser la place à une observation précise et poétique du monde qui entoure le narrateur. On sent l'adéquation , l'amour de la Nature sous toutes ses formes et quelqu'un qui est capable d’écrire à propos d'un chasseur ayant tué le lièvre ami du narrateur "qu'il eût osé le tuer me fit l'effet d'un crime impardonnable et je haïs cet homme de tout mon cœur." ne peut que me plaire.

Un grand bol d'air, un texte sensible et poétique, entremêlé à des poèmes de Antonia Pozzi.

Et zou, 139 pages denses qui filent sur l'étagère des indispensables!

Je tiens à souligner l'excellent travail de la traductrice: Anita Rochedy.

Le billet d'Aifelle.

 

Commentaires

Je l'ai beaucoup aimé celui-là ! "Les huit montagnes" qui vient de sortir n'attend que mon bon vouloir ..

Écrit par : Aifelle | 03/11/2017

J'ai préféré "les huit montagnes" même si j'ai aimé le charme de celui ci aussi

Écrit par : Hélène | 03/11/2017

Je l'avais noté en broché... et comme je ne manque pas de lectures, j'en suis restée là. Merci de ton billet qui me rappelle ce titre et en plus, bonne nouvelle, il est sortie en poche!

Écrit par : zarline | 03/11/2017

Aifelle, tu vas te régaler !:)
Hélène, plus de matière dans "les huit montagnes" mais autant de charme.
Zarline, fonce:)

Écrit par : cathulu | 04/11/2017

Suis tentée mais je vais attendre encore un peu. Tous ces auteurs qu'il me reste à découvrir, c'est vertigineux !

Écrit par : Melanie B | 06/11/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.