Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le garçon sauvage | Page d'accueil | Eleanor Oliphant va très bien »

06/11/2017

Un loup pour l'homme #MRL17

"Antoine va et vient entre les blessés et sa femme, ici la mort qui rôde et là la vie à venir. C'est un étrange face à face, dans moins de trois mois il sera père. Il est juste avant, dans un grand vide qu'il ne sait comment habiter."

L'appel sous les drapeaux d’Antoine correspond à la découverte de la grossesse de sa jeune épousée. Nous sommes en 1960 et le jeune homme va devoir partir pour l'Algérie.
N'étant pas d'un tempérament guerrier, il a réussi, contre toute attente ,à obtenir une formation d’infirmier, ce qui ne lui épargnera pourtant pas le côté sauvage de cette mission de soin, alliant sauvetage et ramassage des morts sur le terrain des combats.brigitte giraud
Brigitte Giraud, par petites touches, brosse le portrait de jeunes gens un peu à la dérive dans ce qui ne prendra que beaucoup plus tard le nom de guerre. Elle dit le quotidien par des détails criants de vérité, la chaleur, le sable qui envahit tout, le manque d'informations des appelés, la détresse, les salauds et les héros et tous ceux qui oscillent entre les deux.
Les mots étrangers qu'on s'approprie peu à peu, les corps et leurs détresses sont aussi au cœur de ce roman qui nous fait partager les expériences de ces jeunes hommes dans un pays étranger où il sont supposés maintenir l'ordre.
J'ai lu avec beaucoup d'émotion ce roman qui m'a permis de partager un peu ce qu'ont vécu,de manière différente bien sûr, mes parents à la même époque. Un roman rare et puissant.

 

Merci à Antigone, à PriceMinister et à l’éditeur.

de la même autrice: clic, clic clic

Commentaires

J'ai l'impression qu'il a du mal à se faire une place dans la rentrée ce roman-là .. Je le lirai, pendant la guerre d'Algérie j'étais déjà assez grande, je me souviens de pas mal de choses et de l'angoisse des garçons un peu plus vieux qui devaient partir.

Écrit par : Aifelle | 06/11/2017

J'ai ressenti cette même émotion (les parents) donc je comprends très bien... Tant mieux si ce livre a trouvé un écho en toi. J'aime tellement Brigitte Giraud.

Écrit par : Antigone | 06/11/2017

Une des lectures marquantes de cette rentrée littéraire, je trouve.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 06/11/2017

Je suis bien décidée à le lire, j'espère que ma bibli l'a acheté car je ne l'ai pas encore vu dans le rayon "nouveautés" !

Écrit par : Melanie B | 06/11/2017

Il fait partie de mes projets de lecture... J'ai bien aimé le seul livre de Brigitte Giraud que j'ai lu.

Écrit par : Kathel | 06/11/2017

Aifelle, le thème doit déranger...
Antigone, cet été j'ai relu "Avoir un corps"...
Kathel, Melanie, Aifelle a raison, il faut faire plus de place à ce livre.

Écrit par : cathulu | 07/11/2017

Elle était pourtant dans la première sélection du Goncourt.

Écrit par : Melanie B | 07/11/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.