Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un loup pour l'homme #MRL17 | Page d'accueil | De l'ardeur »

07/11/2017

Eleanor Oliphant va très bien

"Quand je ne suis pas sûre de la marche à suivre, je me demande: Que ferait un furet en pareil cas ? ou: Comment réagirait une salamandre si elle se retrouvait dans la même situation ? Invariablement, la bonne réponse s'impose à moi."

 

 Eleanor Oliphant va très bien, merci. Pas son "style de tomber malade", pas de difficulté à s’endormir, "c'est une règle qu'[elle s']impose." Pourtant" Les lundis sont longs à arriver" et voilà un an que personne n'est entré chez elle.Elle a bâti une routine pour tenir à distance sa solitude et si elle apparaît souvent décalée, voire étrange aux yeux de ses collègues de bureau, elle va son petit bonhomme de chemin, cherchant par dessus-tout à passer inaperçue.gail honeyman
Pourtant, quand elle va craquer pour un musicien en mal de notoriété, tout va basculer et elle va se sentir "happée par un tourbillon de possibles", se lançant dans une frénésie de transformations et d’expériences incluant la fréquentation d'un collègue de travail bien moins glamour, Raymond.
Si nous comprenons très vite, par les indices laissés par l'héroïne, qu'un drame a marqué sa vie,  la volonté d’Eleanor de tenir ses sentiments à distance, ses réactions souvent inappropriées dans la vie en société, sa manière à la fois précise , franche et châtiée de s'exprimer,son humour( parfois noir), tout cela désamorce le pathos sans pour autant gommer les émotions ressenties par le lecteur.
Eleanor pourrait être le croisement d' une sorte d'ethnologue portant sur notre société un regard étranger, à la fois hilarant et très juste, et d'une personne à la limite de l'autisme tant ses interactions avec les autres sont décalées. Peu importe, on aurait juste envie qu'elle devienne notre amie tant elle est drôle , attachante et touchante. Un gros coup de cœur !

Eleanor Oliphant va très bien, traduit de l'écossais par Alina Azoulay-Pacvon, Éditions Fleuve 2017, 430 pages qui font un bien fou !

Cuné m'avait donné envie.

Commentaires

Trop trop aimé !!!

Écrit par : Une Comète | 07/11/2017

AaAaAah ! Tu vois qu'il ne fallait pas écouter les critiques négatives ;)

Écrit par : cuné | 07/11/2017

J'en ai déjà lu beaucoup de bien par ailleurs, encore un de noté ! Finalement, elle est plutôt riche cette rentrée.

Écrit par : Aifelle | 07/11/2017

Une comète, !!!!)))
Cuné, tout à fait ! )
Aifelle, surtout chez les femmes, je trouve.

Écrit par : cathulu | 07/11/2017

Je ne peux que noter après ce billet ! ;-)

Écrit par : Kathel | 07/11/2017

J'ai une collègue qui m'a chanté les louages de ce roman la semaine dernière, et je viens de relire le billet enthousiaste de Cuné, alors...

Écrit par : Melanie B | 07/11/2017

Un personnage hyper-attachant. J'espère qu'il y aura une suite et qu'elle sera aussi bonne.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 08/11/2017

J'ai adoré Eleanor et ses réparties, son côté loufoque et à côté de la plaque . Un gros coup de coeur !

Écrit par : Christelle | 08/11/2017

à toutes: on ne peut que craquer !:)

Écrit par : cathulu | 09/11/2017

J'ai adoré ! :-)

Écrit par : La Pyrénéenne | 11/11/2017

Ma libraire me l'a recommandé et j'en lis du bien sur les blogs. Tu enfonces le clou ;-)

Écrit par : lewrentz | 12/11/2017

Dans ma pile, celui-là. Depuis sa sortie en anglais. Il faudrait que je l'en sorte hein!

Écrit par : Karine | 12/11/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.