Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Eleanor Oliphant va très bien | Page d'accueil | "J'adore la mode mais c'est tout ce que je déteste." »

08/11/2017

De l'ardeur

"Le sentiment d'injustice ne s'use pas chez Razan. Inaltérable, il continue de provoquer une chaleur en elle quand elle l'éprouve, d'embraser ses joues, et cette permanence du sentiment est à peine humaine."

En décembre 2013, Razan Zaitouneh, avocate et militante des droits de l'homme en Syrie, est enlevée avec trois de ses compagnons de lutte. Depuis lors, aucune nouvelle.justine augier
Infatigable, la jeune femme amassait les documents, recueillait les témoignages de ceux qui avaient été emprisonnés, torturés par le régime syrien. Elle avait toujours fermement refusé, malgré les menaces, de quitter son pays.
Justine Augier, qui a travaillé dans l'humanitaire, découvre par le biais d'un documentaire cette femme indomptable qui dérangeait aussi bien le régime de Bachar el-Assad que les groupes islamistes conservateurs.Dès lors, accumulant les témoignages des proches de Razan, étayant son récit d'analyses et le mettant aussi en perspective à son propre parcours, Justine Augier rend palpable la relation qui s'établit par- delà les années entre les deux femmes.
On se laisse porter par ce texte empreint d'émotions que l'auteure conclut de manière magnifique en réaffirmant le pouvoir d'une trajectoire aussi libre.

Lu dans le cadre du grand prix des lectrices de Elle

 

Actes Sud 2017

06:03 Publié dans Document | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : justine augier

Commentaires

Je tourne autour depuis qu'il est sorti. J'attendrai le bon moment, le sujet est grave ..

Écrit par : Aifelle | 08/11/2017

Tout comme Aifelle ! J'ai envie de le lire, mais j'attends le bon moment, d'y être vraiment "disponible"...

Écrit par : BlueGrey | 15/11/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.