Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bonne année ! | Page d'accueil | Le pouvoir »

02/01/2018

#LesLoyautés #NetGalleyFrance

 "Il est l'enfant de la séparation des corps et des biens, de la rancœur, des dettes irréparables et de l'alimentation pension : il connaît les règles de la diplomatie."

Les conflits de loyautés, Hélène connaît bien. Dans sa chair même, ils se sont inscrits. Aussi quand cette prof de collège repère la pâleur excessive de Théo,  jeune garçon de douze ans,son épuisement, elle essaie de tirer la sonnette d'alarme au sein de son établissement. Mais peut être son expérience personnelle a-t-elle biaisé son identification du problème et ses propres réactions.delphine de vigan
Les loyautés dans le couple, dans les relations amicales, Delphine de Vigan les explore en un roman choral qui donne la parole à toute une constellation de personnages évoluant autour de cet enfant en danger. Ces loyautés, ajoutées à des difficultés de communication,  elles nous empêtrent, elles vont peut être empêcher de  sauver Théo.
Court roman qu'on ne peut lâcher, Les Loyautés ne donne jamais la parole à son personnage principal dont les actions, les réactions, les sentiments sont pris en charge par un narrateur extérieur. Comme s'il n'était déjà plus un sujet agissant , tout englué qu'il est dans une situation qui le le dépasse.
On s'identifie, on entre en empathie et on tourne sans s'en rendre compte les pages de ce roman aussi réussi dans son analyse psychologique que dans son écriture.

Les Loyautés, Delphine de Vigan, jean-Claude Lattès 2018 delphine de vigan

Commentaires

Hum bien tentante cette histoire de loyautés que nous nous imposons et qui nous empoisonnent souvent la vie ! Noté.

Écrit par : Moustafette | 02/01/2018

Moustafette, pour bien commencer l'année.

Écrit par : cathulu | 02/01/2018

Retournerai-je vers Delphine de Vigan après la grosse déception de Rien ne s'oppose à la nuit ?

Écrit par : krol | 02/01/2018

J'ai beaucoup aimé et viens de publier ma chronique

Écrit par : HenriCharles Dahlem | 03/01/2018

Il m'attend, je ne suis pas une inconditionnelle de De Vigan mais en général j'aime ses personnages et ses analyses psychologiques !

Écrit par : Céline | 03/01/2018

Voilà que tu me donnes envie de le lire alors que je n'étais pas trop trop décidée a priori.

Écrit par : Melanie B | 03/01/2018

à tous, j'avais adoré "Rien en s'oppose à la nuit" et un peu moins les autres, pour que vous puissiez comparer.
Merci HenriCharles .

Écrit par : cathulu | 03/01/2018

Même prénom que mon fils, et même âge, brrrr ça m'inquiète un peu... Pourtant, je voulais le lire.

Écrit par : Antigone | 07/01/2018

J’ai beaucoup aimé, jusqu’à la fin qui m’a terriblement énervée ! Une fin qui n’en est pas une...

Écrit par : Une Comete | 09/01/2018

Il me tente pas mal, mais j'ai tellement apprécié ses deux précédents (contre toute attente) que j'ai peur d'être déçue.

Écrit par : Lilly | 15/01/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.