Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'étang | Page d'accueil | Le pique-nique des orphelins...en poche »

05/01/2018

La mise à nu

"En élargissant mon horizon, ma vie s'est rétrécie."

Louis Claret, professeur d’anglais vieillissant, accepte de poser pour un de ses anciens élèves, devenu peintre renommé.
L’occasion pour les deux hommes de revenir sur le passé, de faire le point sur leurs existences, leurs réussites, leurs échecs. l'occasion d'une Mise à nu, au sens propre comme au sens figuré. jean-philippe blondel
Si l'évocation du métier de professeur est particulièrement bien évoquée, je suis restée plus réservée sur la progression dramatique de l'ouvrage et sur le côté un peu guindé de Louis Claret pour qui je n'ai guère éprouvé d'empathie. L'impression de rester à la surface des événements et des hommes.

Commentaires

C'est un nouveau Blondel ?

Écrit par : Moustafette | 05/01/2018

Moi, j'ai aimé la pudeur des non-dits, de ces deux hommes-là justement... Et ce roman m'a effectivement bien plus parlé qu'à toi...

Écrit par : Moka | 06/01/2018

Ah mince ;( Il me tentait presque. Tu me refroidis un peu.

Écrit par : Antigone | 07/01/2018

Un titre que je ne retiens pas, dans ce cas.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 08/01/2018

à toutes, je crois que je suis la seule fausse note ! :)

Écrit par : cathulu | 08/01/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.