Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Assez de bleu dans le ciel ...en poche | Page d'accueil | Ni partir ni rester »

15/04/2018

Transit

"Je lui dis que beaucoup de gens s'escrimaient toute leur vie à faire durer les choses pour ne pas avoir à se demander si ces choses correspondaient à ce qu'ils voulaient vraiment."

La narratrice, divorcée, revient avec ses deux fils habiter à Londres. L'appartement qu'elle a acquis nécessitant d'importants réaménagements, elle confie ses enfants à leur père et habite seule dans le logement en travaux.
 Mais, cette période est aussi l'occasion de profonds bouleversements intérieurs car comme le confie une de ses amies, "Si Gavin comprenait une chose, c'était à quel point vous étiez vulnérable quand on démolissait votre maison."rachel cuskAu fil de rencontres dues au hasard ou programmées, la narratrice ,qui est aussi romancière , va explorer ce thème du changement,de la propension de certains à l'accueillir les bras ouverts ou au contraire de s'y soustraire. De l'ouvrier polonais, aux romanciers en vue, en passant par un coiffeur ou un cousin fraîchement divorcé, Rachel Cusk, observe finement les autres, sans que jamais sa narratrice se livre vraiment . Elle nous offre un texte précis et élégant qui donne à réfléchir. C'est plein de vie, de touches d'humour, chacun pourra s'y reconnaître ou reconnaître les autres.  Dévoré d'une traite !

Éditions de L 'Olivier 2018, traduit d el'anglais par Cyrielle Ayakatsikas.

De la même auteure: clic clic clic

Commentaires

J'ai cru comprendre que c'était un texte très autobiographique. Il me tente (je n'ai rien lu d'elle encore).

Écrit par : Aifelle | 15/04/2018

Aifelle, il y aussi de très bonnes remarques lors d'une table ronde d'écrivains sur les rapports fiction/réalité. Vient de sortir en poche "disent-ils" que j'ai lu mais pas chroniqué. Si tu veux commencer par un poche où un roman plus ancien, je te conseille les femmes d'Arlington Park qui avait été adapté au cinéma sous le tire "la vie domestique" et que j'avais aussi beaucoup aimé.

Écrit par : cathulu | 15/04/2018

J'avais beaucoup aimé "Disent-ils", je suis très tentée par celui-ci qui semble dans la même veine... Par contre, Arlington Park m'avait laissée un peu mitigée...

Écrit par : Kathel | 15/04/2018

J'avais vu "la vie domestique" que j'avais quasiment détesté !!

Écrit par : Aifelle | 15/04/2018

Kahel, Aifelle, ahaha, suis-je la seule à avoir aimé ? !!!:))

Écrit par : cathulu | 15/04/2018

J'ai vu le film mais je ne saurais plus te dire si j'avais aimé ou non (pas sûre que ce soit bon signe, ni pour le film ni pour moi d'ailleurs...). De Rachel Cusk, j'en ai déjà quelques-uns en attente de lecture alors celui-là attendra, même si tu me donnes envie de le découvrir !

Écrit par : Melanie B | 17/04/2018

Bonsoir Cathulu, de Rachel Cusk, j'avais beaucoup Arlington Road. Je note celui-ci. Bonne soirée.

Écrit par : dasola | 17/04/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.