Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Vinegar girl | Page d'accueil | Petites chroniques d'une maison d'hôtes »

12/06/2018

Fuki -no- tô

"Nous travaillons en silence.Le soleil printanier réchauffe doucement notre dos. C'est un moment de tranquillité sereine et épanouissante."

Atsuko, mariée, deux enfants, gère avec succès sa petite ferme biologique et doit même embaucher une employée. Celle-ci se révèle être une ancienne amie du lycée. Cette dernière, Fukiko, est en train de divorcer, ne supportant plus de ne pas assumer son homosexualité.aki shimazaki
Atsuko ,qui a connu une crise dans son couple, assumera-telle le trouble déjà éprouvé auprès de Fukiko quand elle était adolescente ou préfèrera-telle une vie plus conventionnelle ?
En 143 pages, avec beaucoup de délicatesse, mais avec une écriture qui semble souvent bien plate, Aki Shimazaki  dépeint cette croisée des chemins à laquelle se tient son héroïne. Un sujet semblant encore tabou et qui ,elle nous l'indique au passage, entraîne encore des conséquences dramatiques.
Une lecture en demi-teintes.


Commentaires

J'aime toujours autant retrouver la plume de cette auteure, même si cet opus est un peu en-dessous de ce à quoi elle nous avait habituée.
Retour de la connexion chez toi, on dirait.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 12/06/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.