Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« #TousLesHommesDésirentNaturellementSavoir #NetGalleyFrance | Page d'accueil | Un loup pour l'homme...en poche »

29/08/2018

Le coeur battant de nos mères ..en poche

"Chez elle, la perte était omniprésente, elle avait du mal à voir au-delà, c'était comme essayer de regarder par une fenêtre couverte d'empreintes de doigts. Elle se sentirait toujours prisonnière derrière cette vitre placée entre elle et le monde. Au moins à Ann Arbor, la vitre était plus propre."

à dix-sept ans, Nadia perd sa mère et tombe enceinte du fils du pasteur. La jeune fille, issue d'une communauté noire et religieuse, promise à un bel avenir universitaire, choisit d'avorter.
Cette décision n,traînera de multiples conséquences, à court mais aussi à long terme.
Comme  un chœur antique,  les femmes du Cénacle, association religieuse de femmes plus anciennes, plus expérimentées, commentent en contrepoint la trajectoire de Nadia, celle de Luke, son ancien amant et celle d' Aubrey, sa meilleure amie.brit bennett
Le roman ne s'attarde pas outre mesure sur le parcours universitaire de Nadia, mais davantage sur son émancipation, dont il n'est qu'une étape. La jeune femme refuse ainsi de s'impliquer dans toutes ses relations affectives, tant avec des Blancs qu’avec des Noirs. Elle souligne aussi au passage le racisme subtil, qui pourrait presque passer inaperçu, dont sa communauté est victime. Un roman prenant qui propose un point de vue original et rare.


Le cœur battant de nos mères, Brit Bennett, traduit de l’anglais (E-U) par la talentueux Jean Esch,

Commentaires

Il m'attend !

Écrit par : Hélène | 29/08/2018

Je ne l'avais pas vu passer celui-là. Je le note.

Écrit par : maggie | 29/08/2018

Toujours pas lu mais je l'emprunterai, ma bibli l'a.

Écrit par : Melanie B | 31/08/2018

Hélène, Maggie, Melanie, chic !

Écrit par : cathulu | 01/09/2018

J'ai été prise par ma lecture, mais j'ai trouvé qu'il manquait de profondeur

Écrit par : Hélène | 10/09/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.