Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le discours...en poche | Page d'accueil | Au grand lavoir...en poche »

07/02/2020

Personne n'a peur des gens qui sourient...en poche

Qui ne s'est jamais faite belle pour déjeuner avec une amie, ou même pour elle-même, afin de ne pas naufrager ? "

ça commence un peu comme dans le court-métrage de Xavier Legrand avec Léa Drucker "Avant que de tout perdre" : Gloria embarque précipitamment ses enfants (ici deux filles, dont une ado en pleine rébellion) et se réfugie dans sa maison d'enfance en Alsace, près d'un lac.index.jpg
D'emblée, la tension est là. D'emblée, le lecteur échafaude des hypothèses que le récit se chargera de réfuter. De la même manière, le personnage central de Gloria gagnera en épaisseur et en amoralité jubilatoire.
Véronique Ovaldé signe ici un roman dont l'écriture est piquetée de remarques souvent très justes, un roman dense sous une apparence de légèreté, dont l'épilogue est un peu précipité car on serait bien resté encore un peu (beaucoup) en compagnie de Gloria et ses filles.
Un roman qui fait oublier l'échec de ma lecture précédente :Soyez imprudents les enfants, que je n'avais pas réussi à finir.

Commentaires

J'aime bien son écriture... tu m'intrigues.

Écrit par : Karine | 08/02/2020

Karine, et c'est en poche :)

Écrit par : cathulu | 09/02/2020

Voilà une bonne occasion de me remettre à Ovaldé !!

Écrit par : Stephie | 10/02/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.