Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« #LAngedéchu #NetGalleyFrance | Page d'accueil | Ce qui est monstrueux est normal »

23/03/2021

Nowhere Girl

"Entre les Beatles  et moi, tout s'intensifia sans aucune limite à  la passion. Ils devinrent une obsession ."

L'entrée au collège ne se passe pas bien du  pour la jeune Magali qui développe une phobie scolaire , symbolisée par un balluchon, devenant de plus en plus énorme,  balluchon que doit porter l'adolescente sur le chemin de son calvaire.
Aidée par une famille aimante, une psy qui la reçoit régulièrement, l'adolescente va découvrir par hasard les Beatles et là c'est le début d'une passion dévorante. Passion qui va la conduire à lire , à argumenter avec passion pour défendre son groupe chéri face à un adorateur des Stones , bref à souler son entourage avec les 4 de Liverpool. magali le huche
 Mais dans la musique et l'univers pop, coloré, psychédélique des Beatles, elle trouve surtout du réconfort et petit à petit  la force de s'ouvrir aux autres et à l'art.
Un récit largement autobiographique où la dessinatrice  s'empare de l'univers graphique des Beatles au fil des pages, réinterprétant certaines pochettes célèbres. Il n'est pas pourtant nécessaire d'être fan de ces artistes pour apprécier ce roman graphique bourré de sensibilité, d'autodérision et de bienveillance.

 

Dargaud 2021

 

Commentaires

Je craignais qu'il y ai trop de Beatles à l'intérieur.

Écrit par : Alex-Mot-à-Mots | 23/03/2021

Alex, ils occupent parfois des pages entières graphiquement ! :)

Écrit par : cathulu | 23/03/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.