Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2010

Tim-sans -dragon

Tim-sans-dragon mais pas sans courage, va entreprendre un périlleux voyage pour retrouver son père, exilé par le tyran, Reuter.
Dans sa quête, il sera aidé par Amok, le délicieux poussidragon que sa mère lui a offert.51NAhb+GR3L._SL500_AA300_.jpg
Agnès Laroche, dans ce roman jeunesse, renouvelle avec bonheur les thèmes et figures éternels du conte initiatique. Son héros, à qui j'ai trouvé une certaine parenté avec l'Arthur méprisé du film Merlin l'enchanteur, est doté d'une mère dresseuse de dragon qui sait allier tendresse, courage et fierté. Un très beau personnage féminin ! Quant au poussidragon, il se révèle un auxiliaire plein de ressources et apporte une touche d'humour avec sa dénomination oxymorique. Tous les personnages sont bien campés et ne sombrent pas dans la caricature. On pense parfois aux aventures de Pinocchio quand Tim rencontre des gredins de comédie et ces références ne gênent en rien la progression fluide du récit.
Agnès Laroche a choisi l'exigence pour ses jeunes lecteurs et son écriture file à toute allure .
On passe un excellent moment que l'on ait une ou plusieurs fois dix ans !

Tim-sans-dragon, Agnès Laroche, Editions Oskar jeunesse 2009, 196 pages .

Lu et chaudement recommandé par Ferdi (10 ans et demi).

Le site de l'auteure.

20/09/2009

Un copain de plus

Tout le  troupeau  est en émoi et se prépare avec fébrilité :trois nouveaux moutons vont arriver !Mais les réjouissances  tournent  court quand chacun  se rend  compte que les nouveaux-venus sont...noirs ! Seul Robert , l'agneau, ira à la rencontre d'Olga car il espérait trouver un nouveau copain et même si elle "n'est qu'une fille", il ne sera pas déçu par les aventures dans lesquelles  l'agnelle  va l'entraîner !517dHFzXUJL._SL500_AA240_.jpg
Réussir à  traiter d'un seul coup du racisme et du féminisme ,  sans pour autant tomber dans le didactique ennuyeux, voilà qui  n'est pas donné à tout le monde et Agnès Laroche gagne son pari haut la main! Ses personnages sont malicieux et astucieux et les dessins pleins d'humour et de fraîcheu de Philippe Bucamp accentuent  l'aspect délicieusement champêtre de l'histoire.

A lire sans hésitation avant de l'offrir à un petit lecteur ! (5/ 7 ans).

Un copain de plus,  Agnès Laroche,  Philippe Bucamp, Editions Talents hauts, collection Livres et égaux.

Le  blog de l'auteure.

23/03/2009

D'"une main faible et légère" mais diablement efficace!

Flirtant parfois avec le fantastique , les dix-huit nouvellesdu  recueil d'Agnès Laroche et Eric Rouzaut Mal assise sont toutes noires, voire  très noires.
D'emblée, "la fuite des corps" vous cueille à l'estomac et vous flanque un grand coup au coeur. Au fil des textes, l'émotion , qui  avait parfois un peu tendance  à céder la place à l'efficacité de la nouvelle  "à chute"gagne en intensité et on finit sa lecture un peu sonné.
Point commun à tous ces personnages ?Leur équilibre fragile (d'où le titre du recueil), qui les fait basculer sans  préméditation dans le drame.  Les personnages sont souvent à deux doigts d'intervenir pour se mettre en travers du destin mais il leur sera rarement  accordé une seconde chance car trop souvent ils mentent, à eux-mêmes autant qu'aux autres. Les exceptions n'en acquièrent que d'autant plus de  valeur comme dans le texte très émouvant "une main faible et légère".
Les auteurs explorent aussi bien nos  petits enfers quotidiens que les  travers de notre société, exagérant à peine le contenu d'un nouveau jeu télévisé, traquant la  violence  partout où elle se trouve , fût-ce dans le coeur d'une araignée...car de l'humour il y en a aussi mais évidemment, vous en devinez d'avance la couleur  !LarocheCouv.jpg
Tour à tour sociales ou plus intimistes, ces nouvelles nous entraînent aussi bien au coeur de la foule d'un carnaval (de Dunkerque ?) que dans les "coulisses" d'un hôpital ou d'une usine pour le moins étrange...Un univers riche et varié où résonnent les échos des grands maîtres de la nouvelle  , de Maupassant à Buzatti . A découvrir sans tarder !

ps:  Une seule nouvelle , "La vieille dame et la rate" n'a pas su me  toucher.

Mal assise, Agnès Laroche, Eric Rouzaut, Editions Quadrature.124 pages noires et noires.

Le blog d'Agnès Laroche.

Le blog des éditions Quadrature.