Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2019

Haine pour haine

" Le monde ne cessait de rapetisser et de devenir soi-disant plus homogène, mais les gens ne se rapprochaient pas pour autant et il semblait que plus ils partaient loin de chez eux, plus ils mettaient de hargne à défendre le caractère supposé unique de leur culture."

Deux crimes racistes particulièrement sauvages à Peterborough. Une nouvelle enquête donc pour L’inspecteur Zigic et sa partenaire, le sergent Ferreira de la section des crimes de haine , déjà rencontrés dans le précédent roman d'Eva Dola, Haine pour haine.(clic)eva dolan
 Sans compter peu de temps après une voiture qui fauche  (accidentellement ou pas) des travailleurs étrangers à un arrêt de bus, il n'en faudrait pas plus pour ranimer les tensions communautaires dans la petite ville anglaise. Et ce, au grand déplaisir du leader  d'extrême droite qui veut à tout prix redorer l'image de son parti.
Si les thèmes et la peinture des ramifications , plus politiques qu'économiques cette fois, de la haine raciale, même entre Blancs est intéressante, c'est au détriment de l'évolution des personnages principaux qui m'ont semblé par trop figés. Bilan en demi-teintes donc.

 

Un grand merci à Clara.

25/01/2019

Les chemins de la haine...en poche

"Il y avait des milliers d'Andrus Tombak qui faisaient  vivre les immigrés dans des conditions que ne tolèreraient jamais jamais ceux qui déversaient leur haine sur eux."

Un homme est mort dans l'incendie d'une cabane de jardin de Peterborough. Il s'agit d'un travailleur immigré estonien, Jaan Stepulov. Un parmi tous ceux qui arrivent des pays de l'Est dans ce qu'ils croient être un Eldorado mais qui se révèle bien trop souvent un enfer.eva dolan
Nouveaux esclaves, ils sont exploités sans scrupules et haïs par la population locale.Les deux policiers qui mènent l'enquête, Zigic et sa partenaire, Ferreira ,immigrés de la deuxième génération ont eux-mêmes , à des degrés divers, été en butte à ce racisme plus ou moins larvé de la part des Britanniques de souche.
Les chemins de la haine possède tous les ingrédients d'un formidable roman noir: personnages parfaitement croqués, intrigue à rebondissements et surtout un arrière-plan social passionnant. Addictif ! On a d'emblée hâte de découvrir le prochain roman de cette auteure.

02/04/2018

Les chemins de la haine

"Il y avait des milliers d'Andrus Tombak qui faisaient  vivre les immigrés dans des conditions que ne tolèreraient jamais jamais ceux qui déversaient leur haine sur eux."

Un homme est mort dans l'incendie d'une cabane de jardin de Peterborough. Il s'agit d'un travailleur immigré estonien, Jaan Stepulov. Un parmi tous ceux qui arrivent des pays de l'Est dans ce qu'ils croient être un Eldorado mais qui se révèle bien trop souvent un enfer.eva dolan
Nouveaux esclaves, ils sont exploités sans scrupules et haïs par la population locale.Les deux policiers qui mènent l'enquête, Zigic et sa partenaire, Ferreira ,immigrés de la deuxième génération ont eux-mêmes , à des degrés divers, été en butte à ce racisme plus ou moins larvé de la part des Britanniques de souche.
Les chemins de la haine possède tous les ingrédients d'un formidable roman noir: personnages parfaitement croqués, intrigue à rebondissements et surtout un arrière-plan social passionnant. Addictif ! On a d'emblée hâte de découvrir le prochain roman de cette auteure.