Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2017

La vie secrète des vaches

"C'est à nous de leur apporter les conditions nécessaires pour qu'ils puissent être à l'aise et être suffisamment heureux pour bien dormir."

Depuis plus de cinquante ans, Rosamund Young élève des vaches dans une sorte de petit paradis. Jugez un peu: les bovidés vivent en liberté, avec des abris à disposition, des herbes variées leur permettant d’éventuellement se soigner elles-mêmes et entourées d'amour et de soins. Car c'est bien cela qui se dégage de ses chroniques: évidemment, Rosamund Young élève des vaches dans un but économique (même si cela n'est jamais vraiment évoqué) avec énormément d'attentions et d'affection.
Elle observe les amitiés et les inimitiés, les manifestations de solidarité, de bienveillance entre les animaux, soulignant la grande palette de caractère existant chez les vaches, relevant la fierté de l'une, la bienveillance de l'autre car "Plus on connaît un animal, plus on lui est utile." Ici, on a vraiment l'impression que les éleveurs sont au service de leur animaux.mais il n'y a pas que des bovidés dans cette ferme et l'autrice nous régale aussi d'anecdotes concernant des moutons, des cochons et des poules, avec toujours un grand sens de l’observation et beaucoup de bienveillance.rosamund young,vaches,moutons,cochons,poules
Certains pourraient peut être lui reprocher son anthropomorphisme, elle applique en effet parfois aux vaches un comportement humain,elles bavardent par exemple en contemplant un paysage, mais cela ne m'a pas du tout heurtée, loin de là. Oui, les vaches font du baby-sitting et rendent service aux copines, (j'ai même observé dans le Gers un taureau placide qui gardait sa progéniture autour de lui tandis que les vaches étaient parties paître un peu plus loin); oui ce sont des êtres sensibles et intelligents, ou bêtas selon les individus. Faits que les scientifiques semblent découvrir de nos jours mais que les éleveurs et les propriétaires d'animaux domestiques savaient depuis longtemps...
à noter que Rosamund Young, pleine de bon sens, plaide pour un élevage respectueux du bien être des animaux car "Rendre les animaux heureux et leur permettre d'exprimer leur comportement instinctif n'est pas seulement moralement et éthiquement essentiel, c'est également avantageux d'un point de vue financier.Les animaux heureux se développent plus vite" Une bouffée de bonheur bucolique.

Traduit de l’anglais par Sabine Porte, préface de François Morel, avant-propos d'Alan Bennett, Éditions Stock 2017.

 

 

16/10/2011

Katherine et les vaches

Découvert grâce à Libouli (merciiii !), ce clip qui associe les vaches et Katheriiiine !

Ps :Philippe, rase ta moustache et tu verras, la vache te fera un bisou ! (râpeux et baveux à la fois, ça surprend!)

29/06/2010

Plaire aux vaches

"La vie s'organise dans la durée."

Un petit livre vert (pâturage) qui se cale bien en main , plein d'informations pour mieux connaître les vaches et établir avec elles une relation sereine et harmonieuse.
Quelques traits de poésie  viennent relever ces conseils de base* qui seront bien utiles à ceux qui voudraient se lancer dans l'élévage bovin.51GJSJH0CZL._SL500_AA300_.jpg
Un état d'esprit bien éloigné de la productivité à tout prix et de la gestion à court terme.

Plaire aux vaches, Michel Ots, Atelier du gué 2001, 118 pages qui respirent le bonheur.

* confirmés par un agriculteur !

01/11/2008

Avec retard...

Un grand merci à Chiffonnette !                                                                        ainsi qu'à Florinette !IMG_2267.JPGIMG_2264.JPG

06:00 Publié dans Bric à Brac | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : vaches, phares

17/10/2008

Des vaches dans les nuages...

Grâce à Bellesahi qui m'avait envoyé ceci, j'ai découvert les  Editions Motus. En me baladant sur leur site, je ne pouvais que craquer sur  Une vache dans ma chambre .
Avec des mots en apparence très simples,Dominique Cagnard nous entraîne dans un monde à la fois onirique et très ancré dans la réalité :

"ETINCELLE

Elle mâche en dormant

et dort en se frottant à la lune.

Penchée

sur le livre de la prairie

Elle se laisse écrire par le vent."

En vis à vis de chaque texte, un photo montage en dégradés de noirs et blancs, qu'il faut prendre le temps d'observer pour ne rien rater des détails qu'y a semés Aude Léonard.
Dès la couverture d'ailleurs nous entrons  dans une autre dimension (j'ai d'abord cru que le titre avait été imprimé à l'envers avant de me  rendre compte que c'était le reflet d'une vache (invisible sur la berge) qui se donnait à voir dans l'eau :))livre18.jpg
Quant au papier , épais juste ce qu'il faut et visiblement recyclé, il contribue à ce magnifique travail d'édition.

Dominique Cagnard aux mots et Aude Léonard aux images ont concoté une pure merveille, aussi bien pour les  amateurs de poésie que pour  les amoureux des vaches !

Un extrait du livre ici.

07/09/2008

Rébus

Elles se sont mises à deux pour m'envoyer ce très joli rébus: Mous et  Val ! Merci les filles !

oeuf.jpg