Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« #HelpMe #NetGalleyFrance | Page d'accueil | Manuel à l'usage des femmes de ménage ....en poche »

04/10/2018

Ton histoire Mon histoire

"De même  que, jeune garçon, je me glissais, vers minuit, hors de l'atmosphère suffocante de la maison familiale avec mon frère, je me glissais à présent hors du lit conjugal, rampais sous la cloche de verre et échappais à l'étreinte claustrophobique de notre amour pour pouvoir être une heure seul, invisible et libre."

A plusieurs reprises, des romancières de différentes nationalités se sont penchées sur le destin de Sylvia Plath, poétesse et romancière américaine tourmentée qui se suicide en février 1963, présentant à chaque fois les faits selon son point de vue à elle.
Mais il est un autre destin indissociable de Plath, celui de Ted Hughes, poète britannique déjà en vogue quand les deux protagonistes se rencontrent pour la première fois en 1956.  Un amour féroce naît aussitôt, qui se soldera par une séparation et fera endosser à jamais à Hughes le rôle de mari volage.
Connie Palmen choisit ici de nous livrer le point de vue de Ted Hughes -voué aux gémonies par les féministes et les exégètes de Plath -soulignant la bienveillance du poète, mais aussi la conscience qu'il a aussitôt de la tragédie en marche.connie palmen,sylvia plath,ted hughes
Se basant sur l’œuvre de Hughes, Connie Palmen fait revivre  le couple emblématique et brosse le portrait d'une Plath ayant la volonté absolue de réussir , mais luttant en vain contre la dépression qui la taraude. L'écriture est pleine de vie, innervée par les thèmes des deux poètes et, même si certaines zones d'ombre demeurent, ce qui est bien normal,  ce roman se dévore d'une seule traite.

 

Traduit du néerlandais par Arlette Ounanian. Actes Sud 2018, 264 pages ardentes.

Commentaires

Sur le couple, je n'ai lu que le roman de Claude Pujade-Renaud. Celui-ci pourrait être un bon complément.

Écrit par : Aifelle | 04/10/2018

Alors j'ai une pile d'ouvrages de et sur Sylvia Plath qui m'attendent (dont une majeure partie acquise suite à la lecture de tes billets) mais je ne peux m'empêcher de noter celui-ci, qui devra tout de même attendre son tour (durée indéterminée...).

Écrit par : Melanie B | 04/10/2018

Aifelle, oui, cela permet de nuancer les points de vue.
Melanie, tu me fais rire ! :)

Écrit par : cathulu | 04/10/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.