Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2018

Sinon j'oublie

"Je me demande comment il perçoit les gens. Est-ce que , dès qu'il voit un homme , tout devient flou et imprécis, alors que quand c'est une femme, il la voit nette ? En tout cas, depuis le mariage pour tous, il ne me salue plus. Il m'a clairement dit que je faisais ce que je voulais de ma vie, mais que le mariage entre deux hommes, c'est non, point final. ça tombe plutôt pas mal, parce que je ne comptais pas lui demander de m'épouser. Il ne ressemble pas du tout à James Franco, Fournier. Même en voyant flou."(Serge)

Les listes de commissions trouvées et collectionnées par Clémentine Mélois sont ici le prétexte et le support à  l'élaboration de textes où s'expriment des "Je" qui se libèrent du prosaïque (les courses) pour mieux se livrer à des réflexions éclectiques sur leurs préoccupations -grandes ou petites- du moment.clémentine mélois
C'est aussi un portrait éclaté et en creux de notre société où l'on évoque en vrac le mariage pour tous, l'évolution de l'épilation du maillot, les souvenirs de pension, l’utilisation d'internet par les hypocondriaques : "Vivement mon rendez-vous chez le médecin tout à l'heure, qu'il me confirme les soupçons de cancer que j'ai pu déceler grâce à internet . Histoire que je ne me sois pas inquiété pour rien."
En vis à vis, le fac-similé de la liste, qui nous permet tout à la fois de relever les fautes d'orthographe, de jouer les apprentis graphologues et d'apprécier la manière dont l'auteure a su "interpréter" ses listes souvent révélatrices d'un mode de vie /et ou de pensée. Ainsi, celui qu'elle a baptisé "James" et qui a donné lieu au texte reproduit in extenso ci-dessus, a-t-il indiqué  " -mozaréla"sur sa liste et a précisé en dernier item "-vérifier orthographe mozaréla". D'un clic à l'autre peut être en est-il en effet arrivé à  s'autodiagnostiquer un cancer...

C'est souvent drôle, vif, plein d'invention, je me suis régalée.

Grasset 2017

 

Keisha m'avait donné envie

 

03/07/2018

Cent titres

 Quand l'auteure nous fournit gracieusement une présentation de son travail, autant en profiter : "Clémentine Mélois est une artiste française née en 1980. Cent titres, publié en 2014, est une bibliothèque imaginaire faite d'images truquées. Ce jeu formel et sémantique amuse, et interroge notre attente et notre réception du livre, des mots et des images."

Page de gauche, Clémentine Mélois fournit les (éventuelles) clés nécessaires pour repérer les éléments combinés sur la page de droite présentant la couverture d'un classique de la littérature revisité d'une manière ludique.clémentine mélois
Nul n'est besoin d'être fin connaisseur de la littérature, comme j'ai pu le lire ici ou là, mais aimer les jeux de mots, les approximations, les calembours et la culture populaire vous permettra de goûter pleinement ces cent titres et d'éclater de rire !
Les textes, eux aussi , possèdent un humour discret mais efficace.
On ne s’étonnera donc pas, jonglant avec les mots et les images, que Clémentine Mélois ait rejoint les rangs du OuLaOup, enfin de l'OULIPO bien sûr (Ouvroir de LItérature Potentielle)

Testé et approuvé par mon fils de bientôt 19 ans qui, n'étant pas un littéraire a néanmoins su apprécier Maudit Bic d’Herman Melville, Père et gay de Léon Tolstoï , Nuit Tranquille de Paul Verveine ou les décalages photographiques des couvertures de la collection poésies/Gallimard...(Rimbaud/Rambo...)