Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« #LeMangeurDeCitrouille #NetGalleyFrance | Page d'accueil | Proxima du Centaure »

16/05/2018

Un siècle américain, Tome 2 : Nos révolutions

"Si quelqu'un lui avait dit quarante ans plus tôt qu'il tirerait du soulagement de toutes les imperfections de sa vie, qu'il trouverait une espèce de plaisir dans un mariage raté, des enfants décevants, une carrière incertaine, toutes sortes de petites douleurs, et une correspondance intermittente avec le fils de son frère, il lui aurait mis son poing dans la figure."

Quel plaisir de retrouver les personnages de Nos premiers jours ! Certes, le résumé et l'arbre généalogique de la famille Langdon m'ont été utiles, le temps que je reprenne mes marques, mais ensuite, aucun problème.
Chaque chapitre de cette fresque courant de 1953 à 1986 est consacré à une année et brosse, par petite touches, le destin de certains membres de cette saga.jane smiley
Les grands événements politiques sont évoqués en toile de fond, et à l'exception d'un membre de cette famille, les Langdon ne sont jamais directement impactés par eux, sauf dans leur évolution psychologique.
La ferme famille n'est plus au centre des préoccupations, même si elle demeure toujours présente et 'lon voit peu à peu les nouvelles générations prendre de plus en plus d'importance.
On a ses chouchous et ceux qu'on aime moins (Franck qui n'hésite pas dès leur enfance à susciter la rivalité entre ses fils jumeaux , par exemple) mais chacun d'eux, au fil du temps, gagne encore en épaisseur. Quant au personnage de Charlie, Jane smiley sait à merveille manipuler son lecteur en suscitant sa curiosité : quand ce personnage , suivi depuis l'enfance, interfèrera-t-il et à quel titre avec les membres de cette famille ? Il faudra attendre la fin du roman pour le savoir. Gageons que nous le retrouverons dans le dernier volume .

Traduit de l’anglais (E-U) par Carine Chichereau, Rivages 2018, 648 pages.

 

Premier volume: clic. sorti en poche.

 

Commentaires

Je n'ai pas lu le premier ; je suis du genre à attendre le troisième avant de me lancer, pour ne pas être frustrée entre deux !

Écrit par : Aifelle | 16/05/2018

J'ai lu d'affilée, je préfère pour ma mémoire de petit poisson parfois. Billet à venir cette semaine ... je constate que tu aimes le 2 autant que le 1 !!!

Écrit par : keisha | 16/05/2018

je ne connais pas cette série... ça fait des pages à lire! Mais pourquoi pas?!

Écrit par : Violette | 19/05/2018

Aifelle,Keisha, bel appétit !:)
Violette, il faut tout lire de cette auteure !

Écrit par : cathulu | 21/05/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.