Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2009

"Ce monde serait meilleur pour les enfants si c'étaient les parents qui étaient obligés de manger les épinards." Groucho Marx.

Popeye n'ayant pas réussi à  convaincre nos chers bambins de consommer des légumes, c'est Nathalie Cahet, qui  "cobayes maison" à l'appui s'est lancé le défi :arriver, mine  de rien, en douce, à garnir de légumes honnis les assiettes familiales.
Savez-vous planquer les  choux ? est à l'image de son titre : sympathique et bon enfant. Les  recettes  semblent faciles, équilibrées (l'auteure a  suivi des  études de diététique) sans aliments trop exotiques,à  quelques exceptions près. J'ai apprécié les commentaires introductifs de chaque plat , les photos alléchantes, l'organisation du livre : tableau récapitulatif  "Les acheter au bon moment", la répartition, "Collection printemps-été", "Collection automne-Hiver", l'index alphabétique, l'index par types de  plats, l'index par légumes, qui permettent de  multiples entrées. Je reste cependant plus sceptique sur les légumes jusque  dans les desserts ,mais ne demande qu'à me laisser convaincre.  Il n'y a plus qu'à ! Je vous tiens au courant des résultats !:)51KPsKEpOYL._SL500_AA240_.jpg

 

Savez-vous planquer les choux ?,Nathalie Cahet (aux fourneaux), Lavande  (textes) Raphaële Vidaling (photos).Edtions Tana.

Le  blog de Nathalie Cahet :  Ligne et papilles.

 

12/03/2009

schtroumpf grognon : the end ! (ouf !)

De temps en temps, ça fait du bien de se faire taper (gentiment) sur les doigts, de vérifier le sens ou l'utilisation fautive ou non d'un mot. Quand en plus, Le Répertoire des délicatesses du français contemporain paraît dans la collection dirigée par Philippe Delerm""le goût des mots", on se régale d'avance , en bon gourmand  des mots que l'on est.41l+izFQ+tL._SL500_AA240_.jpg
Mais d'emblée, la mention , en exergue ,que "Beaucoup des phrases "fautives" donnée en exemple dans ce livre proviennent du journal Le Monde, du Nouvel Observateur ou de France Culture", media  connus pour leur grand sens de l'humour, aurait dû me mettre à puce à l'oreille : on n'est pas ici pour s'amuser  !
Il ne s'agit pas ici de remettre en question le sérieux et la qualité de ces articles, loin s'en faut , mais j'aurais vraiment apprécié un peu moins de rigidité dans le jugement. Comme auraient dit mes élèves africains, je trouve Renaud Camus trop "cintré"  dans sa manière de s'exprimer. A le lire , on a l'impression de retrouver le maître d'école qui martyrisait ses élèves, sanglé dans sa blouse grise, arpentant la classe à grandes enjambées. Ce qui n'est pas, avouons-le bien agréable !
Ce livre est en fait la réédition de Répertoire des délicatesses du français contemporain, paru en 2000 aux éditions POL.
Ceci explique peut être cela...

04/03/2009

Comment combiner gourmandise et amour des livres...

Attention ce livre est dangereux! Non seulement il va vous donner envie de vous précipiter dans votre cuisine mais en plus il vous fera faire un détour par votre librairie préférée !51sIkeTuwyL._SL500_AA240_.jpg
En effet,  Claude Deloffre, en grande collectionneuse de livres de cuisine  qu'elle est nous présente ses petits larcins culinaires , comprendre ses recettes préférées, piochées dans un  éventail d'auteurs très large allant de Jacky, le copain de Dorothée, à Pierre Hermé le célèbre pâtissier, le tout additionné  de son petit plus perso.
J'y ai découvert, entre  autres, qu'il existait un très chic Mon chien fait recettes, d'où Claude Deloffre a extrait des coquillettes au foie  gras, recette qu'elle a servie lors de son mariage !  J'y ai retrouvé aussi un livre  que j'avais feuilleté il y a bien longtemps:  La  cuisine est un jeu  d'enfants de  Michel  Oliver, premier recueil de cuisine pour bien des gens, Claude Deloffre nous assure d'ailleurs utiliser toujours certaines  des techniques  qui y sont présentées !
Ce livre est aussi  un joyeux melting-pot de recettes glanées autour du monde, de gourmandises  venues de l'enfance(ah les  tartines aux fraises!)  ou témoignant des  préférences acidulées  de l'auteure qui  n'envisage pas  une journée sans citron.
D'habitude, le seul plaisir  des  livres de  cuisine  réside dans leur iconographie, ici elle  est d'ailleurs très réussie, mais le texte reste bêtement utilitaire . Dans Petits larcins  culinaires on sent vraiment la personnalité de  l'auteure qui nous livre anecdotes et astuces, en toute amitié et l'on n'a  qu'une envie : commencer, si  ce n'est déjà  fait ,une collection de livres...de cuisine !

Dans la  même collection, j'avais aussi aimé Petits bouquets de cuisine ( billet).

28/01/2009

Bonjour, veaux, vaches, cochons, couvées!

Eveillé comme une potée de souris, vous n'êtes pas une tête de linotte et n'allez donc pas oublier de noter sur vos tablettes, le très riche livre de Patricia Vigerie  , Quand on parle  du loup, qui  recense de manière exhaustive les expressions et proverbes  contenant des noms d'animaux.

41NCVR5S7KL._SL500_AA240_.jpg

 

Autrefois paru sous le titre La symphonie  animale, je  l'avais déjà  compulsé  en bibliothèque mais avait évidemment perdu ses  références.Grâce à la  fabuleuse Fashion et au Patounet Swap  organisé de main  de maître par la  pétillante Cuné, j'ai  enfin  pu me délecter à nouveau de ces expressions imagées si expressives , délicieusement illustrées par des gravures de Grandville.

14/01/2009

Pour les gourmands de mots et d'expressions...

Amies lectrices, amis lecteurs ,nous qui aimons les bons romans nous ne supportons pas toujours les auteurs qui allongent  le parchemin(1), ceux qui font de la crème  fouettée(2) ou qui discourent des fiançailles de grands-mères(3). Nous n'apprécions pas plus les gâte-papiers(4) ou les  grimauds(5) d'ailleurs nous n'en connaissons point !9782226179241.gif
J'aurais pu m'amuser ainsi avec nombre  d'expressions tirées de cette Petite anthologie des mots rares et charmants où, dans un style  élégant et plein d'humour (y compris dans les exemples) Daniel  Lacotte, se penche avec un amour  visible sur ces  expressions imagées qu'il a regroupées  par thèmes , de A comme Agiatation à  V comme vulgarité.  Chacun pourra ainsi piocher au gré de ses  humeurs et pourquoi pas remettre au goût du jour telle ou telle expression qui  aura fait son bonheur. Ne pas  rater non plus la préface de l'auteur qui est une petite merveille à elle toute seule.

Cette petite anthologie  des mots rares et charmants se  doit de  figurer dans la bibliothèque de  tout mordu des mots et de littérature qui se respecte !

Seul hic, elle n'est plus disponible mais France Loisirs a eu la bonne idée de le rééditer (article  non sponsorisé, comme dirait Cuné !)

1/Il  leur faut beaucoup de place pour exprimer leurs idées.

2/Livre ou discours sans aucune consistance (...)  qui se contente de délayer des idées futiles.

3/adeptes du papotage inutile.

4/écrivain médiocre qui posséde  un avantage sur le  grimaud: il sait rester discret !

5/Ecrivain dépourvu de tout talent, mais qui ne perd jamais une occasion de parler de son oeuvre en termes  élogieux.

13/01/2009

M...mince alors !

J'en ai rêvé, Matt Pagett  l'a fait !  Un livre permettant d'identifier les différents animaux étant passés avant nous dans les champs, les forêts et un peu partout d'ailleurs, à partir de... leurs déjections !
Il  faut faire abstraction du titre et de l'illustration de couverture*, peu ragoûtants,de l'humour potache qui accompagne des informations scientifiques très intéressantes ,pour apprécier les révélations insolites de ce petit livre.
La "neige marine" est ainsi le  nom  poétique donné aux excréments du plancton, les plus petits au monde mais les plus importants car  empêchant le carbone marin de pénétrer dans l'atmosphère, ce qui est tout bon pour la planète ! Par contre , faites gaffe aux souvenirs rapportés d'Alaska :Boucles d'oreilles, colliers et baumes à lèvres peuvent être fabriqués en excréments d'élan ! (On a de ces a priori parfois !). Plus utile, l'auteur nous apprend à vérifier la bonne santé de Bubulle,  le poisson rouge , en observant ses matières fécales.  Au passage, il nous informe aussi qu'au Japon être traité de crotte de poisson rouge est une manière imagée de vous faire comprendre que vous êtes  ch... ! Pensez aussi à bien désinfecter les endroits où vous avez trouvé des crottes de souris, porteuses de plein de cochonneries transmissibles à l'homme.Très éclectique, aussi bien dans les animaux évoqués, du lion au wombat, du puceron au tyrannosaure rex, que dans les informations apportée, l'auteur démontre bien l'importance de l'étude de  ces déchets.Une mine pour les curieux !

Préface (assez plate) de laurent Baffie.  Editions Chiffle&Cie

 

Un grand merci à Cath et Ch'ti 31 !

*  Je vous l'épargne, dans le souci de ne pas vous faire fuir !:)

03/01/2009

On peut toujours rêver !:)

"On y sème 65 kilos de graines tous les ans en mars." Glups ! Le  temps  d'avaler sa salive et nous poursuivons la  visite de  ces vingt-trois jardins d'exception, ouverts au public et dont les âmes sont toutes des femmes.51hKJE3y3gL._SL500_AA240_.jpg
Ces domaines , elles en ont souvent hérité et souvent sont venues au jardinage un peu par hasard. Mais à  les voir toutes, quel que soit leur âge , cela semble leur réussir !  Ainsi Rosamée Henrion,"Infatigable, (...) trouve l'énergie chaque matin pour supprimer toutes les  fleurs fanées, désherber et tailler  la moindre petite pousse vagabonde!" du  Jardin de Plessis Sasnière (3,5 hectares quand même,situés en Touraine).
Sans façons, elles nous avouent leurs échecs,  visiblement créer une mare n'est pas une bonne idée, et nous confient leurs astuces. certes, nous ne disposons pas toutes (et heureusement !) de  jardins de  plusieurs hectares mais nous pouvons déjà rêver en admirant les très belles photos, utiliser les astuces à notre échelle  et ,pourquoi pas , programmer les  prochaines vacances en fonction de ces jardins situés en Touraine, Picardie,  Normandie, Bretagne , Auvergne  Orléanais, Bourgogne,Dordogne, Ile-de-France, Maine ou Provence ...

Un grand merci à Cath pour  ce voyage immobile !

Ps:  Je vous livre une astuce de Louise Courteix, de l'arboretum de Balaine, sa désinvolture apparente m'a rappelé  un personnage  de  Jane  Gardam dont je vous parlerai demain, si  tout va bien :  " Ma  technique de  planation est simple. Je lance les bulbes [de cyclamens] à la volée et je les plante là où  ils  tombent. Le  dessus du bulbe doit affleurer le sol. J'ajoute au-dessus à peine 5 mn de terreau et j'évite surtout de piétiner ensuite les zones plantées. Ces cyclamens  se  naturalisent  très bien et j'en replante chaque année  seulement une centaine car je n'ai pratiquement pas de dégäts avec les mulots. ces derniers ont tellement à manger dans le parc qu'ils ne touchent pratiquement pas  aux bulbes! C'est le  secret de la biodiversité : plus on a d'espèces (de fruits,  de plantes à graines...)  moins on a  de dégâts avec la petite faune."

Leurs secrets. B.  Boudassou (textes), B. Pichon  (photos). Larousse

 

11/12/2008

Pour en finir avec la page blanche # 2

120 défis d'écriture pour  : Ecrire sa vie, autobiographie, blog, journal. Voilà  un titre  bien alléchant pour toute blogueuse digne de ce nom ! :)

Aux manettes, nous retrouvons Sébastien Onze  pour un travail à  quatre mains avec Cécile Bonifas. Les propositions déclencheuses  d'écriture m'ont paru plus accessibles à mes élèves que dans le volume précédent et j'y ai retrouvé la même variété dans les auteurs cités (quelques découvertes en perspectives) faciles à retrouver grâce à une bibliographie très complète, ce qui n'est pas toujours le cas dans  ce type d'ouvrages. Seul bémol : comme dans le précédent , impossible de retrouver un défi d'écriture ,faute d'index.51cSvu3n12L._SL500_AA240_.jpg

En ce qui concerne les conseils donnés aux blogueurs, ils s'adressent vraiment aux débutants qui ne voudraient pas apprendre sur le tas, mais je les aurais sans doute appréciés il y a deux ans !:)

 

Le blog de Sébastien Onze.

09/12/2008

Pour en finir avec la page blanche #1

Nombreux sont les ouvrages consacrés aux ateliers d'écriture et dans celui  de Sébastien Onze,  150 défis d'écriture, j'ai retrouvé beaucoup  de  déclencheurs d'écriture déjà  rencontrés ailleurs.51d4cvcRL4L._SL500_AA240_.jpg
Néanmoins,  l'auteur se  distingue par la place qu'il accorde aux auteurs contemporains cités (et une bonne lectrice compulsive est toujours à l'affût  d'auteurs à découvrir!).  L'humour est également très présent et on découvrira avec jubilation que" Chaque année  en Angleterre, Bookseller décerbne la palme  du livre  publé le plus étrange" et comme il est sympa Sébastien Onze nous livre quelques extraits du palmaèrs depuis 1978 . mes  chouchous  ,   :  Vivre avec des fesses dingues, Votre cheval à l'épreuve des bombes,  Le  Plaisir  des poulets, Les  gens qui  ne savent pas  qu'ils  sont morts: comment ils  s'attachent à  des  badauds qui  ne se  doutent de rien et qu'en faire.
On lira aussi avec bonheur le  décryptage hilarant que l'auteur donne des quatrièmes de couvertures car et c'est bien là l'originalité de  cet ouvrage, Sébastien Onze , en bon animateur  d'atelier d'écriture qu'il est , sait se mettre lui aussi à l'ouvrage ! Ses textes consacrés aux petits métiers disparus sont d'ailleurs un vrai régal !
Concerne tous les profs soucieux de "dérouiller" l'écriture  de leurs lycéens ou les adultes qui ont envie  de se "mettre à l'épreuve", mais tout seul dans son coin,  c'est un peu triste,  non ? :)

 

Sébastien Onze .150 défis d'écriture. L'atelier d'écriture1 . Mango.

 

 

 

25/10/2008

J'ai descendu dans mon jardin ...

Martine Camilleri et Angélique Villeneuve aiment les herbes des bords de chemins, les fleurs- sauvages ou pas- les racines qui évoluent gracieusement dans des bocaux transparents, les  vases, petits ou grands, improvisés avec deux trois bricoles qui traînent dans la cuisine, et arrangés avec une fausse nonchalance pleine de  poésie.51x2NkobmPL._SL500_AA240_.jpg
Elles s'avouent volontiers crâneuses mais attention "pas  besoin d'avoir la voiture rouge qui rase le sol ou le sac machintruc  avec des  logos qui  vous rentrent dans l'oeil." Non ! Elle  aiment dire : "Oh ça, c'est juste mon petit carpaccio à la primprenelle" Tu aimes le thé au géranium des  bois ?  J'en ai cueilli ce matin" Ramasser des asperges sauvages, ça me détend" et tout de suite on a envie de devenir leur copine .
En plus de savoir marier les saveurs et  les couleurs , Martine et Angélique nous régalent  de magnifiques  photos et de textes tout aussi savoureux car elle  jouent autant avec les mots qu'avec les orties ou les oeillets d'Inde.
Je ne pense pas tester toutes les recettes mais ouvrir Petits bouquets de  cuisine et le feuilleter quand le temps est à la bourrasque est déjà un vrai  bonheur !

Merci à Alma qui m'a signalé cet ouvrage !

(94 pages)