Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/04/2007

Ah, la vache !

Grâce à Bellesahi, j'ai  découvert ceci et j'ai  eu envie  de  vous parler de Nos vaches (aux éditions :  "Un sourire de toi et je quitte ma mère" quel programme !) un génial bric à brac sur nos amies à cornes, à9782951304000 l'iconographie très riche et très variée (timbres, reproductions de tableau, photos de  jouets,textes, poèmes...) et même la vache qui fut présentée comme travail  de fin d'études artistiques !9782840381365
Plus classique : le livre de la vache (sous-titré : la choisir, la connaître, l'élever,  l'aimer) qui permet ,à défaut d'entreprendre un élevage, au moins d'identifier les différentes races de vaches.
Un dernier pour la route et pour les petits à partir de trois ans : Barnabé et la vache qui marchait au plafond.9782092112250
Enfant, je m'imaginais ce que ça devait faire de marcher au plafond, hé bien la  réponse en images avec ce  livre !

Bonnes fêtes de  Pâques à tous !

01/04/2007

A toute allure (fantaisie )

Bérenger s'était réveillé de fort mauvaise humeur ce matin-là. la sonnerie incessante du téléphone l'avait fait sortir de ses gonds et il s'était étalé face contre terre sur le plancher.DSC00906
Levé avec les poules, il passa un temps fou à les pourchasser à travers l'appartement avant d'arriver à toutes les capturer. Ceci lui fit perdre les pédales et il dut les rechercher jusque sous les meubles. Il les ajusta soigneusement à son vélo et partit prendre l'air-d'ailleurs, il oublia de le rendre.
Il avait décidé de se changer les idées mais,au magasin, le vendeur refusa tout échange:  Bérenger avait dépassé le délai imparti.
Notre héros rongea son frein et finit en beauté dans un platane* .
Le vélo sur l'épaule, il rentra chez lui où, avec appétit, couteau et fourchette,  il dévora un livre de cuisine pour son déjeuner. marcher avec l'estomac dans les  talons n'est en effet pas très commode.
Tout ceci ne serait peut être pas arrivé si  Bérenger n'avait pas eu une araignée au plafond...

* Qui ne lui avait rien fait, note de  l'auteure.

21/03/2007

Pour fêter le printemps, un petit tour sur les toits...

Des jardiniers artistes et militants plantent des graines dans les villes de Grenoble et d'Angers pour lutter contre le  béton...
Pourquoi pas, mais quelle utilité? Le vent, les graines, capables d'attendre plusieurs années que les bonnes  conditions soient réunies pour leur germination, capables de s'immiscer dans le plus petit interstice doté d'un peu de terre, n'ont besoin de  personne pour envahir la ville. Il suffit d'ouvrir les yeux, de regarder par terre, de9782020685863 regarder en l'air et on les remarquera toutes ces plantes acrobates qui témoignent du "dur désir de durer".
Allez donc faire un tour ici, vous m'en direz des nouvelles !
Sur le thème de l'invasion de la ville par les plantes, Ruines de Rome de Pierre Senge, une très belle écriture mais un roman un tout petit peu trop long à mon goût...

16/03/2007

Ah, j'ai vu, j'ai vu... Compère qu'as-tu vu ?

A l'initiative de Bouquin, Jules, Cuné et ...

J'ai vu des draps roses pendus au soleil 
Un vieux canapé au bord du trottoir
La pâture givrée doucement embrumée
Des gens vêtus de laine
Et d'autres de coton
Un pied  en hiver
Un pied au printemps...

11/03/2007

Parce que...

                                               Parce que je me  supporte toujours à  retardement...catherine
                Parce que de temps en temps, de-ci, de-là, certaines montrent leur minois...
                Pourquoi pas !

09/03/2007

J'arrête de loucher ... sur cette vache !

               

carte                           Grâce à Bellesahi, j'ai retrouvé un regard normal !mur
              Merci, Isabelle !
En plus, il y avait une carte  ressemblant aux affiches décorant autrefois les murs de mon école (au siècle  dernier !)

25/02/2007

Célébration de l'araignée # 2

L'araignée  est un être à la fois poétique et pratique. Elle tisse une nappe arachnéenne , sublimée par la rosée ou le givre, se cache , et attend que son repas tombe du ciel. Des fois, j'aimerais bien être une araignée.
Monsieur Araignée est un être  charmant et astucieux qui offre à  sa belle (arrêtez de ricaner !)  un cadeau bien enveloppé dans un peu de toile parce qu'il sait bien que l'emballage est tout à  fait vital : si sa fiancée déballe trop vite le cadeau, il n'aura pas le temps de l'honorer ni de se carapater pour sauver ses huit pattes !
Monsieur Araignée est en effet à la fois l'heureux époux et le  repas de noces.  Pratique, vous-dis je !
Madame Araignée  n'est pas une  femmelliste assoiffée de sang mâle mais une pragmatique qui sait qu'elle aura besoin de  protéines pour assumer sa grossesse.
L'araignée est altruiste : elle attrape mouches et moustiques qui sont de véritables catastrophes ambulantes dans certains pays, même  s'ils  ne sont que vaguement dégoûtants ou enquiquinants par chez nous.
Pendant longtemps elle a même  joué le rôle de météorologiste pour les paysans : "Araignée du matin, chagrin, araignée du soir..." mais elle  n'a même  plus le temps de continuer son petit refain qu'un pied énorme et inconnu l'a déjà sauvagement assassiné car dans nos contrées urbanisées ce dicton a pris une connotation de malchance.
Alors, l'araignée, elle en a  marre.
Marre qu'on l'écrase pour rien ou parce qu'on la trouve moche, marre qu'on l'appelle insecte alors qu'elle a huit pattes et les insectes, ces minus, seulement six. Alors l'araignée, elle  se cache dans les salles de bains, dans les couloirs et elle  s'arrange pour débouler devant sa proie encore toute titubante de sommeil jusqu'à ce qu'elle ait réussi à déclencher la sirène arachnophobe:
"AHHHHHHHHHHHH y a une araignée et elle est énorme et pleine de pattes !!!"9782253004288
Alors l'araignée rigole un bon coup et s'en va rêver à une tasse  de chocolat qu'on mettrait à sa disposition car si l'on en croit Colette, l'araignée aime le chocolat...400540630_S

24/02/2007

J'aime l'araignée et j'aime l'ortie (V Hugo) #1

Si vous voulez lire en entier le  poème d'Hugo c'est ici.
Mais ce poème je le trouve sinistre et noir et empesé.  Bref, il ne fait guère avancer la cause de mes  chouchous.
Hé oui, même si je m'emporte contre la podagraire que je menace de mille  morts, tout un automne passé à patiemment enlever les orties d'un jardin laissé à l'abandon pendant deux ans , fourche-bêche et gants à l'appui, m'a donné du respect et même de la tendresse pour cette mal-aimée pleine de ressources.
Obstinée, le plus petit tronçon de racine laissé en terre la fera renaître et je dois dire que ça m'épate.  D'autant que là où poussent les orties ,la terre est aérée, ainsi les framboisiers qui voisinent avec cette plante fournissent de plus gros fruits ,heureux hasard ?
Une brassée d'orties dans le compost et pas  besoin d'activateur. 
Purin d'orties aux mille ressources, soupe d'orties que je ne désespère pas de faire goûter à ma petite famille (non, ça ne pique pas !),  l'ortie est pleine de  qualités  (mais en la cueillez pas aux bords des routes quand même !) .images
Quand elle est en fleur, elle ne pique même pas et d'ailleurs si elle n'est pas trop grosse  en la cueillant à la base, c'est à peine si on sent sa piqûre ... Et quand bien même elle vous taoue la peau de vésicules  rouges,un peu de vinaigre et hop, c'est oublié.
Quand je vous dit qu'elle est presque parfaite, un peu rebelle certes, juste ce qu'il faut  !  Alors ne la traitons plus d'herbe indésirable et laissons lui un peu de place dans un coin discret du jardin que l'on baptisera  pompeusement "jardin sauvage"...

PS: autrefois, nous appelions dans ma  région les orties les" picots" et cette appellation pouvait aussi s'appliquer à des  personnes  qui vous infligeaient des piqûres bien plus urticantes...

13/02/2007

L'eau à la bouche !

Une nouvelle découverte mais  cette fois , pour varier les plaisirs, de  quoi nous précipiter dans nos cuisines !

                                                           Et comme dirait Jenny  : "Goûtez- moi ça !"images

12/02/2007

Chic chic chic alors !

DSC00904Un nouveau blog littéraire c'est ici !DSC00905